Halifax: La porte d’entrée canadienne sur le monde

Halifax, le cœur économique du Canada atlantique, est une porte d’entrée stratégique pour le commerce international, et cela se reflète dans les secteurs florissants de la finance, de l’aérospatiale et de la défense, des océans et du numérique

Halifax se caractérise par sa main-d’œuvre talentueuse, ses secteurs d’affaires florissants et son emplacement stratégique. Possédant six universités et trois campus de collèges communautaires, qui accueillent plus de 30 000 étudiants chaque année, Halifax est une ville où il y a beaucoup d’intelligence. Plus de 67 % de sa main-d’œuvre est titulaire d’un certificat d’études postsecondaires et 34 %, d’un diplôme universitaire. 

Halifax abrite aussi de nombreux scientifiques des secteurs public et privé qui mènent des études à l’échelle internationale en recherche et développement dans les secteurs des sciences de la vie, des océans, de l’aérospatiale et de la défense, de l’énergie renouvelable et de l’environnement. Halifax est située stratégiquement, que ce soit pour l’importation de biens en Amérique du Nord ou la prestation de services en Europe ou dans les Caraïbes. En raison de la présence des plus grands postes à quai pour les conteneurs post-Panamax sur la côte Est de l’Amérique du Nord, le Port d’Halifax a davantage de services de ligne réguliers et reçoit plus d’appels directs que n’importe quel autre port au Canada. L’aéroport international d’Halifax, qui a été primé, transporte 28 000 tonnes métriques de chargements et accueille 3,5 millions de voyageurs chaque année. Le chantier naval d’Halifax est fier de posséder une expertise de renommée internationale en construction de navires, qu’il s’agisse ou non de navires de combat - et le chantier a eu un contrat de 25 billions de dollars pour la construction de la prochaine flotte de navires de combat de la Marine Royale Canadienne. 

La proximité relative d’Halifax des importants centres financiers de Londres et de New York, ainsi que la transmission directe des données à ces centres, en font le lieu idéal où implanter des services financiers. Halifax héberge déjà les sièges sociaux régionaux des cinq plus grandes banques du Canada, ainsi que plusieurs entreprises importantes de fonds spéculatifs, notamment Butterfield Fulcrum et Citco. Halifax a l’une des économies les plus diversifiées au Canada, avec de nombreux secteurs robustes, notamment l’éducation, les sciences de la vie, la finance, l’aérospatiale et la défense, les industries ICT et du numérique, les technologiques océanographiques, les transports et la logistique. 

Pourquoi Halifax

L’économie d’Halifax continue d’afficher une croissance constante chaque année. Cette stabilité est, en partie, la raison pour laquelle les grandes entreprises internationales de services financiers, telles que TD Assurance, Citco et Butterfield Fulcrum, ont récemment pris de l’expansion à Halifax. 

Halifax accueille : 

  • le siège sociale de grandes entreprises canadiennes, notamment d’Emera (services publics), d’IMP Group International (aérospatiale), de Clearwater Fine Foods et de Maritime Travel
  • le siège social des entreprises les plus régionales au Canada atlantique, y compris ceux des cinq principales banques au pays
  • la plus importante concentration d’entreprises d'assurance au Canada
  • a plus grande part d’actifs du ministère de la Défense nationale du Canada, y compris la Marine de la côte Est
  • le plus grand rassemblement des secteurs canadiens de l’aérospatiale et de la défense à l’Est de Montréal
  • l’une des plus grandes concentrations d’établissements de santé au Canada
  • les plus grands port de mer et aéroport du Canada atlantique;
  • six établissements universitaires et trois campus de collèges communautaires, qui accueillent plus de 30 000 étudiants chaque année
  • près de 45 % de la population de la Nouvelle-Écosse et 17 % des Canadiens de l’Atlantique

Avantages sur le plan commercial

Halifax est un lieu formidable où implanter une entreprise et procéder à son expansion. Elle détient l’une des mains-d’œuvre les plus talentueuses du pays et elle assure un renouvellement durable d’un effectif compétent pour appuyer la croissance des entreprises. 

Avec des prix de revient des entreprises parmi les plus concurrentiels en Amérique du Nord, Halifax offre une excellente valeur aux investisseurs. Dans l’étude Choix concurrentiels, menée par KPMG en 2012, Halifax s’est classée au quatrième rang parmi les 113 villes en concurrence en ce qui concerne l’ensemble des coûts des entreprises des secteurs de la fabrication, des TI des entreprises et de la recherche et du développement. Halifax se classe aussi parmi les villes les plus concurrentielles sur le marché de la location des bureaux au pays. 

Les partenaires locaux utilisent des mesures incitatives pour aider les entreprises à réussir à Halifax. Les programmes de réduction des impôts sur les salaires et d’investissement appuyant la productivité de la Nouvelle-Écosse récompensent les entreprises qui créent des emplois et investissent dans les capitaux et la productivité de la main-d’œuvre. Le Fonds d’innovation de l’Atlantique et les programmes de recherche scientifique et de développement expérimental du gouvernement fédéral appuient l’innovation et le développement expérimental dans la région. L’initiative primée SmartBusiness, menée en partenariat, tire parti des relations et des partenariats dans la région afin d’aider les entreprises à exploiter leur plein potentiel.  

Plans pour l’avenir

La solide économie d’Halifax appuie plusieurs projets de développement, y compris :

  • un contrat de 25 billions de dollars pour la construction de la prochaine flotte de navires de combat de la Marine Royale Canadienne
  • la mise en œuvre de AGREATERHalifax, la stratégie économique d’Halifax pour la période allant de 2011 à 2016
  • la création au centre-ville d’Halifax d’un centre de congrès polyvalent, qui coûtera 500 millions de dollars
  • la création d’un développement à fins multiples dans le secteur riverain de Dartmouth, qui coûtera 500 millions de dollars
  • des subventions de 70 millions de dollars pour le Life Sciences Research Institute et de 30 millions de dollars pour l’Oceans Excellence Centre, à l’Université Dalhousie
  • des améliorations de 105 millions de dollars, qui seront apportées aux installations de manutention de la marchandise du Port d’Halifax 
  •  des améliorations de 116 millions de dollars, qui seront apportées au système de transport en commun, en particulier aux services de traversier, de bus et routiers
  • le prolongement des pistes de l’aéroport international d’Halifax, qui coûtera 28 millions de dollars
  • la construction des nouveaux sièges sociaux des services de la police fédérale canadienne, de la GRC et d’EMERA, fournisseur d’énergie du secteur privé, qui coûtera 117 millions de dollars 
  • la construction d’une nouvelle bibliothèque publique au centre-ville d’Halifax, qui coûtera 55 millions de dollars

Télécharger une version PDF de ce profil ici.