Ouverte, dynamique et créative, la région de Québec offre une qualité de vie incomparable

La région de Québec dispose d’une main-d’œuvre des plus scolarisées et les coûts d’implantation et d’exploitation y sont parmi les plus bas en Amérique du Nord

De toutes les régions métropolitaines nord-américaines, la région métropolitaine de Québec est une des plus dynamiques, des plus branchées et des plus prometteuses sur le plan économique. Elle se maintient d’ailleurs dans le peloton de tête année après année.

Belle à couper le souffle, la région métropolitaine de Québec connaît une croissance économique exceptionnelle depuis plusieurs années. Bien ancrée dans le 21e siècle, la région a su profiter de l’essor des technologies de l’information et des communications pour diversifier son économie et développer des créneaux d’excellence qui lui assurent aujourd’hui une place de choix sur l’échiquier mondial.

La région métropolitaine de Québec abrite une des plus fortes concentrations de chercheurs et de centres de recherche au Canada et dans le nord-est des États-Unis. Elle est d’ailleurs une des régions nord-américaines qui comptent le plus d’étudiants universitaires, et une forte concentration de ces étudiants est inscrite aux cycles supérieurs, proportion plus importante que dans toutes les autres grandes villes canadiennes.

Une telle concentration de cerveaux stimule la création et le développement de secteurs industriels de pointe dans toute la région métropolitaine de Québec, permettant ainsi d’attirer de plus en plus de travailleurs spécialisés et d’entreprises innovantes.

Stimulées par la vitalité économique de Québec, les entreprises de la région prospèrent dans une économie planétaire et hyper-compétitive en innovant. Et elles tirent de leur présence à Québec des avantages qui, souvent, leur donne une très bonne longueur d’avance sur leurs concurrentes.

Les entreprises ont accès à un des plus importants bassins de travailleurs créatifs au Canada. Elles bénéficient de coûts d’implantation et d’exploitation exceptionnellement bas en Amérique du Nord.

Le coût de la vie dans la région métropolitaine de Québec est peu élevé. Les prix des logements sont très compétitifs et la région affiche l’un des plus faibles taux d’inflation au pays.

 Pourquoi Québec

La ville de Québec est la capitale de la province de Québec. La région métropolitaine a su profiter de l’essor des technologies pour diversifier son économie et développer des créneaux d’excellence qui lui permettent de s’ancrer solidement dans l’économie du savoir. Ainsi, les secteurs de l’assurance et des services financiers, de l’architecture et des bâtiments verts, de la biopharmaceutique, du multimédia, de la nutraceutique, de l’optique-photonique, des produits de santé naturel et des technologies médicales ont connu de bonnes progressions et ont largement contribué à la performance économique de la région en termes de création d’emploi et de croissance de la production.

Au plus fort de la récession mondiale de 2009, le marché du travail est resté vigoureux. Dans son ensemble, la région métropolitaine de Québec s’est relevée beaucoup plus rapidement et de façon plus importante que ses consœurs canadiennes pour commencer l’année 2010 sous le signe de la reprise. La région métropolitaine de Québec compte environ 6000 chercheurs et associés et l’une des plus fortes concentrations de centres de recherche au Canada, soit près de 400 laboratoires, groupes, consortiums, instituts et centres de R-D.

De façon générale, il en coûte beaucoup moins cher pour une entreprise de s’installer dans la région métropolitaine de Québec qu’ailleurs au Canada ou aux États-Unis.

Avantages sur le plan commercial

Tous les deux ans, la firme KPMG réalise une étude mondiale sur les coûts d’exploitation d’une entreprise et d’autres facteurs de compétitivité dans plus de 110 villes de 14 pays. Dans son édition Choix concurrentiels 2012, KPMG a dévoilé que Québec occupait le premier rang parmi les villes canadiennes et américaines comptant une population de 500 000 à 2 millions d’habitants. Au niveau mondial, Québec se classait au 2e rang, tout juste derrière Marseille (France) et devant les villes de Calgary, Winnipeg, Edmonton, Raleigh (Caroline du Nord) et Austin (Texas).

Globalement, il en coûte 5,8 % moins cher de s’établir et de faire affaire à Québec comparativement à la moyenne des villes des États-Unis. La région se démarque notamment du côté de ses filières à fort potentiel de croissance. Pour une entreprise axée sur la R-D (biotechnologies, essais cliniques, développement de systèmes électroniques), l’avantage-coût est de 13,8 % à 20,5 % moins cher que dans la moyenne des villes américaines. L’avantage est tout aussi élevé pour les secteurs du divertissement numérique et du développement de logiciels, soit respectivement de 23,4 % et de 12,4 %. De plus, le secteur des services financiers jouit d’un avantage de 21,4 %.

La ville de Québec confirme ainsi son leadership à l’échelle nord-américaine et mondiale pour offrir un environnement d’affaires compétitif et de qualité aux entreprises.

Plans pour l’avenir

Voici un aperçu des plans de développement économique de la région métropolitaine de Québec : 

  • Investissements privés totalisant presque 6 milliards de dollars au cours des neuf prochaines années principalement dans les secteurs industriel, immobilier, financier et énergétique
  • Investissements publics de plus de 2 milliards de dollars
  • Investissements dans les soins de santé
  • Début de la construction de quartiers « verts » 
  • Projet de tramway et de train à grande vitesse
  • Agrandissement du Port de Québec
  • Construction d’un nouvel amphithéâtre multifonctionnel

 La région métropolitaine de Québec a-t-elle les moyens de réaliser ses ambitions? « Assurément, comme en témoignent nos principaux indicateurs économiques », affirme Carl Viel, président-directeur général de l’agence de développement économique Québec International.

Télécharger une version PDF de ce profil ici.