La capitale du Canada a vraiment tout ce qu’il faut : talents à profusion, innovation en matière de produits et économie solide

Richard Florida, auteur de réputation internationale, dit qu’Ottawa est au premier rang des villes canadiennes quant aux trois T du développement économique : technologie, talent et tolérance

Profitant de ses forces et de son statut de capitale nationale, Ottawa est désormais reconnue mondialement en tant que centre d’innovation et d’avancées technologiques, ainsi que destination nationale pour le tourisme et les congrès. Grâce à un accès rapide et facile au marché américain et située à proximité des plus grandes villes canadiennes — Toronto et Montréal — Ottawa offre un avantage unique pour la croissance des entreprises.

Investir Ottawa, une vaste initiative lancée en 2012 visant à attirer des investissements et de nouvelles entreprises, de même qu’à conserver les entreprises actuelles, se consacre à la création de grappes clés dans les secteurs axés sur le savoir, entre autres les sciences de la vie, les technologies propres, le sans-fil, la sécurité et la défense, la photonique, les médias numériques ainsi que les productions cinématographiques et télévisées.

Ottawa peut compter sur la main-d’œuvre la plus scolarisée au Canada : 61 % de ses travailleurs sont titulaires d’un diplôme d’études postsecondaires. Seule la ville de San Jose, en Californie, dépasse Ottawa pour ce qui est de la concentration de scientifiques et d’ingénieurs en Amérique du Nord.

On trouve à Ottawa 44 laboratoires fédéraux et 4 établissements d’enseignement postsecondaire dans lesquels s’inscrivent plus de 120 000 étudiants chaque année, dont 21 309 suivent des programmes de sciences et de technologies. Réunis, les collèges et les universités de la ville bénéficient d’un montant de 342,7 millions de dollars par an pour la recherche subventionnée.

Pourquoi Ottawa

Ottawa est un centre d’excellence de renommée internationale et bien établi pour ce qui est des télécommunications, des semi-conducteurs, des technologies optiques et des systèmes sans fil, ainsi que des possibilités de convergence avec les sciences photoniques et les sciences de la vie. Plus de 400 entreprises dans le secteur des télécommunications, qui emploient plus de 35 000 personnes, y sont installées. Ottawa compte pour 90 % de la recherche et développement (R et D) au Canada dans le secteur des télécommunications pour l’industrie. Les entreprises qui ont une présence à Ottawa détiennent 74 % du marché mondial des télécommunications optiques. Les plus grandes sociétés mondiales d’équipement de réseaux de télécommunications sans fil, telles que Alcatel-Lucent, Ericsson, Cisco, Ciena, Blackberry, TSMC, JDSU, Infinera, Huawei et IBM, développent, en ce moment-même à Ottawa, les produits de la prochaine génération. Toutes les technologies majeures sont représentées dans la ville — systèmes sans fil, cellulaires, par satellite et fixes. Tous sont conçus et fabriqués ici.

Ces dernières années, le secteur des technologies propres d’Ottawa a pris un essor considérable — passant de 137 à plus de 240 entreprises; près de 5 300 personnes y travaillent. Les entreprises qui mènent des activités dans la conversion des ordures et des déchets, les biocarburants et les énergies renouvelables ont accru leur pénétration du marché au cours de l’année écoulée. Il s’agit notamment de l’expansion du Plasco Energy Group Inc. en Chine ainsi que d’Ensyn Corp, qui a pénétré le marché de la Chine et du Brésil. Les entreprises établies à Ottawa qui fournissent des solutions pour les secteurs du traitement des eaux usées et de l’approvisionnement en eau ont également prospéré. Bluemetric Environmental Inc. s’est développé en Europe, aux États-Unis et en Chine, et Stantec Inc., aux États-Unis, en Europe et en Asie.

L’économie d’Ottawa a toujours su résister aux tourmentes. Grâce à sa combinaison d’emplois dans les technologies fondées sur le savoir et dans la fonction publique, Ottawa affiche un taux de chômage parmi les plus bas de toutes les grandes villes canadiennes.

Avantages sur le plan commercial

Ottawa devance toutes les autres villes canadiennes sur le plan de la main-d’œuvre. Plus de 130 ambassades et consulats internationaux y sont établis, et aident les entreprises qui sont à la recherche de renseignements commerciaux pour accéder aux marchés d’outre-mer. En outre, la plupart des organismes fédéraux à Ottawa ont le mandat de soutenir les entreprises canadiennes.

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada travaille de concert avec Investir Ottawa à l’organisation de missions commerciales et d’investissement à l’étranger et de missions étrangères au Canada. Exportation et développement Canada aide les exportateurs à prendre de l’expansion. La Banque de développement du Canada offre du financement aux entreprises. Situé à Ottawa, le Conseil national de recherches Canada (CNRC) — le plus grand centre de recherche du gouvernement — travaille étroitement avec le secteur des affaires de la ville et administre le Programme d’aide à la recherche industrielle, principal programme canadien d’aide à l’innovation destiné aux petites et moyennes entreprises.

Ottawa est dotée d’une infrastructure de recherche dynamique et complète qui met l’accent sur la collaboration entre les gouvernements, les universités et les industries. En raison du grand nombre d’installations de recherche, de sa main-d’œuvre très instruite et de l’accès à d’importants incitatifs fiscaux en matière de R et D des gouvernements fédéral et provincial, Ottawa est généralement reconnue en tant que centre de recherche de classe mondiale.

Plans pour l’avenir

Voici un aperçu des plans de développement économique pour Ottawa : 

  • Le financement d’événements culturels et sportifs de grande envergure qui généreront des avantages considérables pour l’économie locale
  • Un soutien accru aux secteurs axés sur le savoir, tels que les sciences de la vie, les énergies vertes, le sans fil, la sécurité et la défense, les médias numériques, l’optoélectronique, les productions cinématographiques et télévisées
  • Un nouveau financement durable visant à favoriser l’entreprenariat
  • Un nouveau centre de congrès d’une valeur de 180 millions de dollars, au centre de la ville, qui stimulera l’industrie des congrès
  • La construction d’un système léger sur rail, d’une valeur de 2,1 milliards de dollars, afin d’améliorer le transport en commun
  • Un montant de 2 milliards de dollars pour améliorer les infrastructures d’approvisionnement en eau

« Il est important de ne pas avoir peur et de rêver ». — Jim Watson, maire d’Ottawa

Télécharger une version PDF de ce profil ici