Consider Canada City Alliance entend saisir, en 2014, les possibilités d’investissement qu’offrent l’Union européenne et l’Asie, grâce aux efforts conjugués de 12 villes canadiennes

Des dirigeants du développement économique de 12 des grandes villes du Canada ont l’intention de tirer parti de l’innovation collaborative et de prendre la route pour attirer de nouveaux investisseurs au Canada

OTTAWA, LE 4 FÉVRIER 2014 – Il ne s’agit pas ici d’une stratégie de développement économique de la génération précédente. Alors que de nombreuses grandes villes d’un même pays se disputent les dollars provenant de l’investissement étranger, les membres de la Consider Canada City Alliance, qui représentent 59 du PIB du pays, ont choisi de rassembler leurs forces. Ils ont l’intention de prendre les devants pour ne rien rater des occasions d’investissement qui découleront de l’Accord économique et commercial global (AECG) Canada-Union européenne, ainsi que de l’énorme potentiel des marchés asiatiques.

Cette approche, baptisée « innovation collaborative », coïncide avec l’annonce selon laquelle le Canada a surpassé les États-Unis, l’Allemagne et le Japon dans le cadre du classement de Bloomberg 2014 des meilleurs pays au monde où faire des affaires. Le Canada a gagné quatre points pour atteindre la deuxième place, derrière Hong Kong, qui s’est classé premier pour la troisième année consécutive.

« Le fait est que la plupart des décisions d’investissement sont prises en fonction d’une ville, a déclaré Michael Darch, président fondateur de Consider Canada City Alliance Inc. Mais les grandes villes canadiennes se rendent bien compte que sur le plan mondial, nous devons penser en termes d’échelle mondiale. Par exemple, Chongqing est la plus grande ville de Chine avec une population de plus de 33 millions de personnes – un nombre difficile à concevoir pour de nombreux Canadiens. La population de Chongqing rivalise avec la population totale du Canada, ce qui met en évidence la raison pour laquelle les « grandes » villes canadiennes doivent coordonner leurs efforts et collaborer ensemble – et non se livrer concurrence – pour attirer des investissements de partout dans le monde. »

En participant à leur assemblée générale annuelle qui aura lieu à Ottawa cette semaine, les dirigeants des organismes de développement économique de : Toronto, Montréal, Vancouver, Ottawa, Calgary, Edmonton, Halifax, Québec, Winnipeg, la région de Waterloo, London et Saskatoon, planifieront pour 2014 des missions d’investissement coopératives dans au moins six villes majeures en Europe et en Asie. Soulignons par ailleurs que la London Economic Development Corporation (LEDC) est le plus récent membre de la Consider Canada City Alliance.

Au cours deux jours, les membres de l’Alliance participeront à des séances d’information offertes par au moins un ministre fédéral, des ambassadeurs étrangers et des partenaires du développement économique du groupe Investir au Canada d’Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada.

« Au cours de la dernière année, nous avons constaté que le nombre de visites sur notre site Web trilingue (français, anglais et mandarin) (http://canadaentete.com/) a tout simplement doublé, a ajouté Michael Darch. Et nos missions d’investissement en Chine et dans l’Union européenne ont permis d’organiser 375 réunions d’investissement dans des villes européennes, ainsi que 250 réunions dans des villes chinoises avec des organismes allant de fonds souverains de plusieurs milliards de dollars à des propriétaires-entrepreneurs qui souhaitent ouvrir une succursale ou établir un toute nouvelle entreprise dans une ou plusieurs villes au Canada. »

Outre le fait que ses membres prendront la route pour rencontrer des investisseurs dans des villes qui sont de réelles références économiques mondiales, comme Amsterdam, Madrid, Milan, Hong Kong, Shēnzhèn et Beijing, la Consider Canada City Alliance a adopté une approche de l’innovation collaborative qui a contribué à attirer d’importantes délégations d’investissement au cours de la dernière année.

Du 14 au 18 octobre, l’ambassade d’Italie au Canada en partenariat avec Confidustria, la plus grande organisation commerciale de l’Italie, et la Commission italienne du commerce ont invité plus de 40 entreprises et 70 représentants à visiter Montréal, Toronto, Calgary et Vancouver. Ces gens étaient à la recherche de débouchés et de partenariats dans les secteurs des infrastructures, des technologies propres et du pétrole et du gaz. En juillet, la Consider Canada City Alliance a aidé à organiser l’une des plus grandes rencontres jamais vues de dirigeants d’entreprise chinois et canadiens. Au cours de leur première visite au Canada, des représentants d’importants organismes gouvernementaux chinois pour l’investissement à l’étranger et du Conseil chinois pour la promotion du commerce international (CCPIT) ont visité Calgary, leur seul arrêt en terre canadienne. Cette visite de la délégation chinoise était un des résultats directs de la mission commerciale organisée par la Consider Canada City Alliance dans trois villes chinoises en avril 2013.

Les missions d’investissement qu’effectuera la Consider Canada City Alliance en 2014 permettront d’optimiser davantage les possibilités en Europe et en Asie. Au sein de l’Union européenne, grâce au plus important accord commercial jamais conclu par le Canada, l’Accord économique et commercial global (AECG) Canada-Union européenne, on s’attend à ce que le commerce bilatéral entre le Canada et l’Union européenne augmente de 23 %, soit une valeur de 37,7 milliards de dollars. Et même si de nombreux marchés asiatiques nous interpellent, le fait que la Chine devrait éclipser les États-Unis en tant que plus grande économie du monde d’ici trois ans, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et le Fonds monétaire international (FMI), est encore inconnu pour bon nombre de Canadiens. La Chine a déjà dépassé les États-Unis à titre de plus grand négociant de marchandises à l’échelle mondiale pour la première fois l’an dernier, selon le total de ses importations et de ses exportations.

« Les investissements directs à l’étranger sortants (IDES) de la Chine sont passé de 1,0 milliard de dollars en 2000, à 88 milliards de dollars en 2012, ce qui fait de ce pays la troisième plus grande source mondiale d’investissements à l’étranger, a affirmé Michael Darch. Le magazine The Economist a souligné que le Canada était le troisième plus grand bénéficiaire des investissements provenant de la Chine pour la période 2005-2012. En mars 2013, KPMG a publié un rapport indiquant que le Canada était le premier pays au monde pour les investissements directs étrangers effectués par la Chine.

« Mais nous ne pouvons pas nous reposer sur nos lauriers, d’avertir M. Darch. Ce qui a propulsé le Canada en tête des investissements chinois à l’étranger a été l’achat phénoménal de Nexen Inc., d’une valeur de 15 milliards de dollars, par le géant pétrolier chinois CNOOC. Alors que la Chine est le deuxième partenaire commercial du Canada après les États-Unis, le Canada ne se classe même pas dans les 10 premiers partenaires de la Chine. C’est pourquoi les interactions de ville-à-ville revêtent autant d’importance. C’est là où se trouve l’action, et où les investissements à grande échelle se déclenchent. En 2014, nous avons l’intention d’obtenir beaucoup plus que notre juste part. »

Au sujet de Consider Canada City Alliance

Constituée légalement en 2012, la Consider Canada City Alliance Inc., formée de 12 villes membres, représente 54 % de la population canadienne, 56 % des emplois au Canada et 59 % de son PIB et, entre 2007 et 2012, ces grandes villes comptaient pour 72 % de la croissance du PIB et 90 % de la croissance de l’emploi au Canada. Travaillant de concert, les grandes villes canadiennes que sont Toronto, Montréal, Vancouver, Ottawa, Calgary, Edmonton, Halifax, Québec, Winnipeg, la région de Waterloo, London et Saskatoon aident les entreprises internationales à déterminer les meilleures stratégies d’expansion commerciale, à améliorer sans cesse la capacité du Canada à attirer de nouveaux investissements et à créer des débouchés commerciaux. Pour plus de renseignements sur Consider Canada City Alliance Inc., veuillez consulter le site Web www.canadaentete.com ou www.considercanada.com.

RELATIONS AVEC LES MÉDIAS :

Paul Brent
Stratège principal en communications
market2world communications inc.
www.market2world.com  
Téléphone : 1-613-256-3939
Courriel : paul@market2world.com

 

Le numéro 1 mondial en technologies médicales, Medtronic est en pleine croissance dans le Grand Montréal

L’environnement de collaboration unique au monde, la disponibilité d’une main-d’œuvre hautement qualifiée, le climat d’affaires prospère ainsi que les coûts d’implantation et d’exploitation hyper compétitifs de la région métropolitaine de Montréal permettent à Medtronic de se développer à son plein potentiel.

« Soulager la douleur, rétablir la santé et prolonger la vie », telle est depuis 1949 la devise de Medtronic, basée à Minneapolis (Minnesota), qui se présente aujourd’hui comme la plus grande entreprise en technologies médicales du monde avec un chiffre d’affaires avoisinant les 16 G$ et quelque 45 000 employés.

Sa première thérapie marquante – un stimulateur cardiaque externe alimenté par une pile  - a servi de base à des douzaines d’autres innovations, puis à l’adaptation d’autres technologies au corps humain, notamment des thérapies radiofréquences, des instruments mécaniques, des dispositifs d’administration de produits biologiques ou de médicaments, des dispositifs d’administration de produits biologiques ou de médicaments et des outils de diagnostic. Aujourd’hui, la société américaine se concentre sur trois grands secteurs : cardiovasculaire, tête-nuque-colonne vertébrale et diabète.

En 2008, Medtronic a fait l’acquisition de la montréalaise CryoCath, entreprise née du transfert d’une technologie développée par l’Institut de cardiologie de Montréal. Aujourd’hui leader mondial dans le développement et la commercialisation de cathéters de cryothérapie et de dispositifs connexes destinés au traitement des affections cardiovasculaires, Medtronic CryoCath est l’une des divisions en plus forte croissance de l’entreprise.

AVANTAGES SUR LE PLAN COMMERCIAL

Montréal se classe parmi les métropoles nord-américaines qui comptent la plus grande concentration d'emplois dans le secteur des sciences de la vie et des technologies de la santé. C'est aussi le seul endroit au Canada, et l'un des rares sur la planète, où une entreprise peut réaliser toutes les phases de la création d'un nouveau médicament, de la recherche fondamentale jusqu'à la commercialisation.

Le dynamisme de la grappe industrielle des sciences de la vie et des technologies médicales représentent un avantage de premier plan pour Medtronic. « On trouve dans le Grand Montréal un environnement très accueillant pour les entreprises des sciences de la vie, avec un esprit de collaboration très ouvert entre les universités, les institutions de recherche, l’industrie et les gouvernements » précise Neil Fraser, président de Medtronic du Canada.

POURQUOI LE CANADA?

Bien que Medtronic soit venue s’implanter dans le Grand Montréal pour bénéficier de la technologie unique au monde de CryoCath, elle demeure dans la région principalement pour sa main-œuvre. L’expertise scientifique et médicale présente dans la région permet à Medtronic de mettre la main sur les meilleurs talents, et ce, à un coût nettement avantageux. Selon KPMG, les entreprises de production d’appareils médicaux et de R-D biomédical présentent dans le Grand Montréal bénéficient d’un avantage-coût respectivement de plus de 14 % et 10 % par rapport à la moyenne des 19 autres plus grandes métropoles d’Amérique du Nord.

Évidemment, le climat fiscal du Canada, et plus précisément du Grand Montréal, représente un autre avantage pour Medtronic. Toujours selon KPMG, le fardeau fiscal pour une entreprise en R-D du Grand Montréal est 80 % plus faible que dans la moyenne des grandes villes américaines. Les généreux crédits d’impôt pour la recherche et le développement offerts par les gouvernements du Canada et du Québec expliquent en partie la compétitivité du régime fiscal de la région.

PLANS DE CROISSANCE POUR L’AVENIR

En 2012, Medtronic a annoncé sa décision de poursuivre l’expansion de ses activités de recherche, de développement et de formation, et d’accroître sa production dans le Grand Montréal. Le gouvernement du Québec a d’ailleurs annoncé une contribution de 15 M$ à ce projet d’une valeur de 50 M$, lequel doit entraîner la création de 205 emplois d’ici à 2015.

Dans le cadre de ce projet, Patrick Hupé, directeur affaires Québec et Atlantique de Medtronic du Canada, soulignait « l’implication de Montréal International qui a permis à la fois de s’assurer que la candidature de Montréal au sein de Medtronic allait rayonner, mais aussi de s’assurer que notre entreprise soit en contact avec les bons intervenants, soit de la grappe, mais aussi des différents paliers du gouvernement. En ce sens, Montréal International à été un acteur clé pour Medtronic ».

Soulignons que dans le numéro de février-mars 2013 du fDi Magazine, cet investissement de 50 M$ de Medtronic dans le Grand Montréal a été désigné comme le meilleur projet d’investissement au monde dans le secteur des technologies médicales au cours de la dernière année. Medtronic est définitivement vouée à un avenir très prometteur dans la région. 

 

COORDONNÉES:

Medtronic: 

Tél: +1 (905) 460-3648
Sans Frais: +1 (800) 268-5346

Montreal International:

Tél: + 1 (514) 987-8191

 

Télécharger une version PDF de ce profil ici.

Le Canada étant le premier choix de la Chine pour les investissements à l’étranger, CanadaEnTete.com organise l’un des rassemblements les plus importants de chefs d’entreprises chinois et canadiens

Pour la première fois, les équipes du Conseil chinois pour la promotion du commerce international de concert avec les principaux organismes canadiens de développement économique accueillent une mission de promotion de l’investissement au Canada
 
En 2012, le Canada a surpassé l’Australie pour devenir le premier pays au monde pour les investissements de la Chine à l’étranger, selon les données de la firme comptable mondiale KPMG dans un rapport publié en mars 2013. Afin que cet élan se poursuive, près de 150 entreprises chinoises et canadiennes et des chefs de gouvernement se réunissent aujourd’hui à Calgary pour discuter de la manière de tirer parti des grandes villes canadiennes. Les objectifs sont d’accroître les investissements en provenance de Chine et d’en apprendre davantage sur les priorités d’investissement de ce pays, par l’intermédiaire de son programme « Horizon le monde ». Il s’agit ici d’un des plus importants rassemblements jamais vus en sol canadien de responsables de la Chine et du Canada en matière d’investissement et de développement commercial.

« C’est là une occasion formidable pour le Canada et ses grandes villes de montrer à la Chine les diverses possibilités qu’offre le Canada et de découvrir les facteurs qui guident les décisions à la base des investissements chinois », a déclaré Bruce Graham, président de Consider Canada City Alliance Inc. ainsi que président et PDG de Calgary Economic Development.

Pour la première fois, le principal organisme gouvernemental de la Chine pour les investissements à l’étranger, le Conseil chinois pour la promotion du commerce international, s’associe à Consider Canada City Alliance Inc. ainsi qu’à Investir au Canada, à la Canada China Chamber of Commerce et à Calgary Economic Development afin d’accueillir cette mission de promotion de l’investissement.

Ainsi, les dirigeants canadiens pourront obtenir directement auprès des investisseurs chinois des précisions sur les priorités de la Chine en matière d’investissement et sur les facteurs clés qui influencent le choix de l’endroit où ces investissements sont effectués.
 
Cette visite à Calgary est la seule escale canadienne où s’arrêteront les représentants chinois durant leur voyage en Amérique du Nord. Cette visite est l’un des résultats de la mission commerciale organisée par Consider Canada City Alliance dans trois villes chinoises en avril de cette année. Aujourd’hui, le Conseil chinois pour la promotion du commerce international signera un protocole d’entente visant à soutenir l’accroissement des échanges et des investissements entre la Chine et le Canada, par l’intermédiaire des membres de Consider Canada City Alliance, qui faciliteront cette activité économique

« Il est vrai que les 11 membres de l’association - Toronto, Montréal, Vancouver, Ottawa, Calgary, Edmonton, Halifax, Québec, Winnipeg, la région de Waterloo et Saskatoon - représentaient 72 % de la croissance du PIB et 90 % de la croissance de l’emploi au pays entre 2007 et 2012, a déclaré M. Graham. Nos clients chinois apprécient beaucoup le fait que nous pouvons rapidement identifier la ou les villes canadiennes qui conviennent le mieux à des secteurs particuliers et à des objectifs d’investissements précis. Parmi les représentants du développement économique, nous pouvons désigner instantanément une personne-ressource qui fera avancer les discussions sur le plan des investissements. »

« La Chine est en voie de devenir la plus importante source d’investissement direct étranger au Canada. À la fin de 2012, 183 entreprises chinoises avaient investi au Canada un montant total de 43,8 milliards de dollars américains, et ces investissements avaient permis de créer des milliers d’emplois pour les Canadiens », a affirmé Wang Lijun, président de la Canada China Chamber of Commerce.

Cette réunion d’aujourd’hui à Calgary tombe à pic, compte tenu de l’empressement de la Chine à investir à l’extérieur du pays. Le 17 juillet 2013, le ministère du Commerce de la Chine a enregistré une augmentation de 29 %, pour un montant total de 45,6 milliards de dollars, au cours des 6 premiers mois de 2013 par rapport à la même période l’an dernier.

De plus, la capacité du Canada d’attraction de capitaux étrangers est à la hausse, ce qui constitue un contraste frappant par rapport aux autres pays développés. Les rapports de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement indiquent qu’en 2012, le Canada était l’une des seules quatre nations développées à connaître une augmentation des flux entrants de l’investissement direct étranger. Les flux entrants investis au Canada ont augmenté de 14 % tandis que ce même type d’investissement a reculé de 35 % aux États-Unis et de 36 % en Europe.
 
Au sujet de Consider Canada City Alliance

Travaillant de concert, les grandes villes canadiennes que sont Toronto, Montréal, Vancouver, Ottawa, Calgary, Edmonton, Halifax, Québec, Winnipeg, la région de Waterloo et Saskatoon aident les entreprises internationales à déterminer les meilleures stratégies d’expansion commerciale et à améliorer sans cesse la capacité du Canada à attirer de nouveaux investissements et à créer des débouchés commerciaux. Lancée en 2007 en tant qu’association informelle de grandes villes canadiennes et constituée légalement en 2012, la Consider Canada City Alliance Inc. formée de 11 villes membres représente 54 % de la population canadienne, 56 % des emplois au Canada, et 59 % de son PIB. Entre 2007 et 2012, ces grandes villes comptaient pour 72 % de la croissance du PIB et 90 % de la croissance de l’emploi au Canada. Pour plus de renseignements sur Consider Canada City Alliance Inc., veuillez consulter le site Web www.canadaentete.com ou www.considercanada.com. Ces deux sites contiennent également de l’information en langue chinoise, ainsi que des liens vers les médias sociaux Twitter, Facebook et Weibo.

Bienvenue dans le Grand Montréal d’affaires

Classé parmi les trois villes ayant le climat d’affaires le plus prospère des agglomérations urbaines majeures des Amériques par le fDi Magazine, le Grand Montréal saura permettre à votre entreprise de croître à son plein potentiel

Le Grand Montréal, dont la personnalité est unique, est une région cosmopolite bilingue qui fait le lien entre l’Amérique du Nord et l’Europe. Cette métropole québécoise constitue une porte d’entrée idéale dans les Amériques et un tremplin naturel pour l’Europe. La région se trouve tout juste à une heure et demie de vol d’autres grands centres urbains, tels que Boston et New York, et à moins d’une heure de route de la frontière avec les États-Unis. Grâce à l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), l’emplacement géographique formidable du Grand Montréal facilite l’accès à plus de 460 millions de consommateurs.

Selon la firme QS, Montréal est la meilleure ville universitaire au Canada, la 2e en Amérique du Nord et la 10e au monde. Les 11 universités et les nombreux collèges alimentent continuellement le bassin de main-d’œuvre avec plus de 40 000 nouveaux diplômés par année, formés pour répondre aux besoins des entreprises. Ces institutions tirent également avantage du plus important budget pour la recherche universitaire au Canada. En fait, Montréal compte plus de jeunes diplômés que n’importe quelle autre ville au pays.

La qualité de vie dont jouissent les Montréalais permet aux entreprises de séduire les meilleurs talents et de les convaincre de rester ou de venir s’établir dans la région. Il suffit de penser à tous les talents attirés par l’industrie du jeu vidéo au cours des années pour comprendre le pouvoir d’attraction que la métropole exerce sur la nouvelle génération de travailleur. Montréal International vous offre même des services visant à faciliter l’obtention de documents officiels (visa, permis de travail, prorogation de séjour, etc.) et à présenter des demandes de permis de travail temporaires ou de résidence permanente.

Pourquoi le Grand Montréal

Situé au cœur du marché nord-américain, le Grand Montréal vous offre tous les avantages d’un centre d’affaires international, et ce, avec les coûts d’implantation et d’exploitation les plus avantageux des 20 plus grandes métropoles d’Amérique du Nord. Selon l’étude « Choix Concurrentiels » de KPMG, l’avantage-coût, tous secteurs confondus, est de plus de 10 % par rapport à la moyenne des 19 autres grandes villes d’Amérique du Nord.

Un impôt sur les sociétés avantageux, des incitatifs taillés sur mesure, des talents créatifs dans des domaines de pointe et un climat d’affaires prospère ont convaincu plusieurs leaders internationaux de venir s’implanter dans la région. OVH.com, le premier hébergeur internet européen, Aerolia, le numéro un français des aérostructures, et Framestore, le chef de file mondial des effets visuels et de l’animation pour l’industrie du cinéma et de la télévision ne sont que trois exemples d’entreprises qui se sont implantées en 2012 dans le Grand Montréal. Sans compter que les talents créatifs du Québec sont derrière d’innombrables succès commerciaux mondiaux. On a qu’à penser à CGI, Cirque du Soleil, Bombardier.

Avantages sur le plan commercial

La position de chef de file du Grand Montréal dans quatre secteurs de haute technologie en fait une destination de premier choix pour les entreprises multinationales. Le Montréal métropolitain est reconnu comme l’une des pierres angulaires mondiales du secteur de l’aérospatiale. De plus, le Grand Montréal est un leader en sciences de la vie, en technologies de la santé, en technologies propres et en technologies de l’information et des communications, grâce à la présence de plusieurs grandes entreprises d’envergure mondiale.

Ces quatre secteurs, et ceux de l’audiovisuel, de la finance, de la logistique et du transport de marchandises, sont concentrés en autant de grappes industrielles structurées qui permettent de mobiliser tous les acteurs métropolitains de leur secteur autour d’objectifs communs et d’actions concertées, afin d’améliorer sans cesse l’infrastructure nécessaire à leur succès. Le climat d’affaires du Grand Montréal est ainsi constamment aligné avec les besoins et les priorités de développement des entreprises. Ces sept secteurs dynamiques et structurés accélèrent grandement l’intégration de nouvelles entreprises dans le milieu d’affaires montréalais.

Montréal International représente un autre atout indéniable pour les multinationales établies dans la région. Guichet unique, Montréal International offre un ensemble de services personnalisés, gratuits et confidentiels : 

  • Soutien stratégique
  • Information sectorielle
  • Conseils sur les différents programmes financiers et fiscaux offerts
  • Réseaux de contacts, y compris au niveau gouvernemental
  • Services de mobilité internationale

Montréal International accompagne les entreprises tout au long de leur développement dans la région.

Plans pour l’avenir

Le Grand Montréal fait face à un contexte socioéconomique en constante évolution. Le plan de développement économique de la région pour la période 2010-2015 a pour objectif de stimuler la croissance de l’économie métropolitaine. Plus particulièrement, il a pour but : 

  • De favoriser le développement de grappes industrielles compétitives
  • D’accroître le nombre d’investissements privés et de stimuler la création d’emplois
  • D’accroître l’innovation commerciale pour favoriser la productivité
  • D’augmenter le nombre de diplômés universitaires qui se joindront au bassin régional de travailleurs compétents
  • De favoriser l’intégration des immigrants au marché du travail

Télécharger une version PDF de ce profil ici

La capitale du Canada a vraiment tout ce qu’il faut : talents à profusion, innovation en matière de produits et économie solide

Richard Florida, auteur de réputation internationale, dit qu’Ottawa est au premier rang des villes canadiennes quant aux trois T du développement économique : technologie, talent et tolérance

Profitant de ses forces et de son statut de capitale nationale, Ottawa est désormais reconnue mondialement en tant que centre d’innovation et d’avancées technologiques, ainsi que destination nationale pour le tourisme et les congrès. Grâce à un accès rapide et facile au marché américain et située à proximité des plus grandes villes canadiennes — Toronto et Montréal — Ottawa offre un avantage unique pour la croissance des entreprises.

Investir Ottawa, une vaste initiative lancée en 2012 visant à attirer des investissements et de nouvelles entreprises, de même qu’à conserver les entreprises actuelles, se consacre à la création de grappes clés dans les secteurs axés sur le savoir, entre autres les sciences de la vie, les technologies propres, le sans-fil, la sécurité et la défense, la photonique, les médias numériques ainsi que les productions cinématographiques et télévisées.

Ottawa peut compter sur la main-d’œuvre la plus scolarisée au Canada : 61 % de ses travailleurs sont titulaires d’un diplôme d’études postsecondaires. Seule la ville de San Jose, en Californie, dépasse Ottawa pour ce qui est de la concentration de scientifiques et d’ingénieurs en Amérique du Nord.

On trouve à Ottawa 44 laboratoires fédéraux et 4 établissements d’enseignement postsecondaire dans lesquels s’inscrivent plus de 120 000 étudiants chaque année, dont 21 309 suivent des programmes de sciences et de technologies. Réunis, les collèges et les universités de la ville bénéficient d’un montant de 342,7 millions de dollars par an pour la recherche subventionnée.

Pourquoi Ottawa

Ottawa est un centre d’excellence de renommée internationale et bien établi pour ce qui est des télécommunications, des semi-conducteurs, des technologies optiques et des systèmes sans fil, ainsi que des possibilités de convergence avec les sciences photoniques et les sciences de la vie. Plus de 400 entreprises dans le secteur des télécommunications, qui emploient plus de 35 000 personnes, y sont installées. Ottawa compte pour 90 % de la recherche et développement (R et D) au Canada dans le secteur des télécommunications pour l’industrie. Les entreprises qui ont une présence à Ottawa détiennent 74 % du marché mondial des télécommunications optiques. Les plus grandes sociétés mondiales d’équipement de réseaux de télécommunications sans fil, telles que Alcatel-Lucent, Ericsson, Cisco, Ciena, Blackberry, TSMC, JDSU, Infinera, Huawei et IBM, développent, en ce moment-même à Ottawa, les produits de la prochaine génération. Toutes les technologies majeures sont représentées dans la ville — systèmes sans fil, cellulaires, par satellite et fixes. Tous sont conçus et fabriqués ici.

Ces dernières années, le secteur des technologies propres d’Ottawa a pris un essor considérable — passant de 137 à plus de 240 entreprises; près de 5 300 personnes y travaillent. Les entreprises qui mènent des activités dans la conversion des ordures et des déchets, les biocarburants et les énergies renouvelables ont accru leur pénétration du marché au cours de l’année écoulée. Il s’agit notamment de l’expansion du Plasco Energy Group Inc. en Chine ainsi que d’Ensyn Corp, qui a pénétré le marché de la Chine et du Brésil. Les entreprises établies à Ottawa qui fournissent des solutions pour les secteurs du traitement des eaux usées et de l’approvisionnement en eau ont également prospéré. Bluemetric Environmental Inc. s’est développé en Europe, aux États-Unis et en Chine, et Stantec Inc., aux États-Unis, en Europe et en Asie.

L’économie d’Ottawa a toujours su résister aux tourmentes. Grâce à sa combinaison d’emplois dans les technologies fondées sur le savoir et dans la fonction publique, Ottawa affiche un taux de chômage parmi les plus bas de toutes les grandes villes canadiennes.

Avantages sur le plan commercial

Ottawa devance toutes les autres villes canadiennes sur le plan de la main-d’œuvre. Plus de 130 ambassades et consulats internationaux y sont établis, et aident les entreprises qui sont à la recherche de renseignements commerciaux pour accéder aux marchés d’outre-mer. En outre, la plupart des organismes fédéraux à Ottawa ont le mandat de soutenir les entreprises canadiennes.

Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada travaille de concert avec Investir Ottawa à l’organisation de missions commerciales et d’investissement à l’étranger et de missions étrangères au Canada. Exportation et développement Canada aide les exportateurs à prendre de l’expansion. La Banque de développement du Canada offre du financement aux entreprises. Situé à Ottawa, le Conseil national de recherches Canada (CNRC) — le plus grand centre de recherche du gouvernement — travaille étroitement avec le secteur des affaires de la ville et administre le Programme d’aide à la recherche industrielle, principal programme canadien d’aide à l’innovation destiné aux petites et moyennes entreprises.

Ottawa est dotée d’une infrastructure de recherche dynamique et complète qui met l’accent sur la collaboration entre les gouvernements, les universités et les industries. En raison du grand nombre d’installations de recherche, de sa main-d’œuvre très instruite et de l’accès à d’importants incitatifs fiscaux en matière de R et D des gouvernements fédéral et provincial, Ottawa est généralement reconnue en tant que centre de recherche de classe mondiale.

Plans pour l’avenir

Voici un aperçu des plans de développement économique pour Ottawa : 

  • Le financement d’événements culturels et sportifs de grande envergure qui généreront des avantages considérables pour l’économie locale
  • Un soutien accru aux secteurs axés sur le savoir, tels que les sciences de la vie, les énergies vertes, le sans fil, la sécurité et la défense, les médias numériques, l’optoélectronique, les productions cinématographiques et télévisées
  • Un nouveau financement durable visant à favoriser l’entreprenariat
  • Un nouveau centre de congrès d’une valeur de 180 millions de dollars, au centre de la ville, qui stimulera l’industrie des congrès
  • La construction d’un système léger sur rail, d’une valeur de 2,1 milliards de dollars, afin d’améliorer le transport en commun
  • Un montant de 2 milliards de dollars pour améliorer les infrastructures d’approvisionnement en eau

« Il est important de ne pas avoir peur et de rêver ». — Jim Watson, maire d’Ottawa

Télécharger une version PDF de ce profil ici

Calgary est le centre énergétique du Canada : son énergie vivifie, tonifie et motive

Calgary est la ville de l’énergie du Canada, une ville diversifiée et prospère située dans les contreforts des magnifiques Rocheuses canadiennes

Calgary est une force économique et un catalyseur pour les pionniers d’aujourd’hui. Sa vitalité urbaine intense fait ressortir l’audace et l’esprit créatif des entrepreneurs et des innovateurs, des artistes et des athlètes. Le dynamisme de la ville et son esprit de compétition sous-tendent le commerce, la culture et les sports. Dans tout ce qu’ils font, les gens de Calgary n’ont pas peur de prendre des risques et de suivre leur vision, et cela leur réussit. Ces gens ont adopté un mode de vie actif, une perspective mondiale et des valeurs occidentales qui sont profondément ancrées.

Le bénévolat, c’est dans leur nature! Et une poignée de main a encore une signification pour ces gens. Ce n’est pas qui vous connaissez ni l’endroit d’où vous venez qui importe pour eux, mais ce que vous êtes. Calgary est une ville diversifiée qui accueille le changement tout autant que les initiateurs de changement, et soutient ses collectivités et ses habitants. Les possibilités y sont multiples — vous pouvez y démarrer une entreprise, commencer une nouvelle vie ou partir à l’aventure. Tout le monde est invité à prendre part à son dynamisme.

Calgary est plus qu’une ville; c’est un mode de vie. En 2013, le magazine MoneySense a classé Calgary comme l’endroit où il fait le mieux vivre au Canada. En 2012, l’Economist Intelligence Unit l’a classée au 5e rang des collectivités les plus agréables à vivre à l’échelle internationale. Les gens de Calgary ont un mode de vie enviable : ils vivent dans l’une des villes canadiennes les plus intelligentes, cultivées et actives, et ils privilégient la famille et l’esprit communautaire.

Pourquoi Calgary

Calgary a réussi à attirer des initiatives nationales axées sur la recherche et l’innovation en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, d’énergies renouvelables, ainsi que de systèmes et de technologies énergétiques.

Le secteur des énergies durables et renouvelables (SURE) de Calgary est unique. Calgary est un centre mondial de l’énergie, et sa force réside dans les vastes ressources en hydrocarbures de la province. Peu de régions dans le monde peuvent rivaliser avec elle en raison de l’ampleur et de la portée des importants secteurs du pétrole, des sables bitumineux, du gaz naturel et du charbon de l’Alberta. Une bonne partie du secteur SURE de Calgary doit son développement à des technologies, et ce, afin de veiller à ce que ces ressources soient produites de la façon la plus écologique possible.

À l’échelle mondiale, les marchés des énergies renouvelables, notamment les sources d’énergie éolienne, solaire, hydraulique, thermique et de biomasse, prennent de l’expansion à un rythme effarant, et le secteur SURE de Calgary connaît également une croissance vigoureuse dans ces domaines. Les investissements planifiés annoncés pour le secteur SURE de Calgary sont de plus en plus nombreux; ils sont destinés tout particulièrement aux technologies de réseaux intelligents, au chauffage urbain, à la cogénération, aux biocarburants et à l’hydroélectricité.

En plus de profiter des talents du secteur SURE, l’Université de Calgary abrite l’Institute for Sustainable Energy, Environment and Economy (ISEEE), lequel entreprend des recherches, des innovations et des formations interdisciplinaires de calibre international. L’ISEEE concentre ses activités sur la création d’approvisionnements énergétiques concurrentiels et sûrs, pour un environnement propre et une économie forte.

Avantages sur le plan commercial

Grâce à toutes ces possibilités qui continuent de se manifester, Calgary se développe en tant que centre de premier plan pour les technologies durables et renouvelables, y compris le captage et le stockage du carbone, ainsi que le captage du CO2.

La collaboration et la recherche entre les organisations conventionnelles, non conventionnelles et faisant partie du secteur SURE permettront à l’industrie de l’énergie de l’Alberta de demeurer compétitive, stimuleront la croissance économique et contribueront à maintenir les volumes de production.

Calgary veut faire des affaires, et les entreprises peuvent bénéficier du taux d’imposition le plus compétitif au Canada, puisque les taxes sur les ventes, la masse salariale et les stocks se situent à zéro pour cent.

En outre, le taux d’imposition sur le revenu des sociétés est de 10 %, et le taux d’impôt provincial sur le revenu personnel est le plus faible Canada, soit également 10 %. Au cours de la dernière décennie, Calgary a été la ville qui a connu la plus forte croissance au Canada. Elle a su tirer des leçons sur la façon de traiter les entreprises en plein essor.

L’organisme Calgary Economic Development possède les mêmes caractéristiques que la ville : on y favorise la collaboration, le dynamisme, l’innovation et la créativité, de même que les aspects sociaux et mondiaux. En tant que catalyseur, conduit et connecteur, le Calgary Economic Development contribue à créer l’impulsion et la puissance qui dynamisent Calgary.

Plans pour l’avenir

Le secteur de l’énergie de l’Alberta est un important moteur économique pour le Canada, et il le demeurera à l’avenir. Avec l’économie de Calgary qui tourne à plein régime, attirer de nouvelles entreprises dans la ville est plus important que jamais.
Les plans d’expansion de Calgary comprennent les projets suivants : 

  • La construction du South Calgary Health Campus, le plus grand projet d’infrastructure de soins de santé en Amérique du Nord, dont les travaux devraient démarrer en 2015
  • Au centre-ville, la construction de deux tours de bureaux jumelles, comportant respectivement 56 et 42 étages, les plus hautes au Canada après celle de Toronto
  • La construction d’une nouvelle autoroute périphérique au sud-est de Calgary, qui devrait être achevée d’ici la fin de 2013
  • La construction d’une nouvelle piste à l’aéroport international de Calgary, qui devrait être terminée en 2014

Télécharger une version PDF de ce profil ici

Edmonton : combinaison exceptionnelle alliant économie florissante et vie trépidante

Une économie diversifiée et novatrice au cœur de l’Ouest canadien en plein essor et à la porte d’entrée du Nord canadien

Edmonton est le centre urbain le plus grand et le plus proche des réserves de pétrole classées au troisième rang dans le monde. Comptant déjà des dénominations sociales canadiennes reconnues comme PCL Constructors Inc., Stantec Inc. et Katz Group Ltd, Edmonton abrite de nombreuses entreprises inscrites à Fortune 500 et dont la présence est importante dans la ville. Outre le fait d’être la plaque tournante de la chaîne d’approvisionnement en sables bitumineux, la ville possède deux des plus grandes usines pétrochimiques du monde et 17 centres de recherche et d’innovation liées à l’énergie — et cette activité se déroule dans un pays qui est l’un des plus stables au monde sur le plan politique.

Edmonton est un foyer d’innovation en matière de recherche. Première ville canadienne à faire partie de la liste d’IBM «Smarter Cities Challenge», Edmonton héberge la plupart des entreprises de biotechnologie de la province, constitue la plaque tournante du Canada en nanotechnologie et représente une alliance régionale qui coordonne les incubateurs d’entreprises et favorise le démarrage d’entreprises axées sur le savoir. L’Université de l’Alberta, qui peut compter sur 500 millions de dollars en fonds de recherche externes, se classe parmi les 100 meilleures universités du monde.

Plus important centre de traitement des hydrocarbures au Canada, Edmonton est le cœur industriel de l’Alberta. On y trouve 15 installations d’envergure mondiale responsables de plus de 40 % de la fabrication de produits chimiques de base du Canada. La présence abondante de gaz naturel à des prix compétitifs, de même que les nouveaux liquides de gaz naturel, offre une occasion de croissance illimitée pour le secteur de la pétrochimie.

Centre financier régional, on trouve deux banques à Edmonton, soit l’une des coopératives de crédit les plus importantes du Canada et l’Alberta Investment Management Corporation – ensemble, ils gèrent 135 milliards de dollars d’actifs. Respectant les normes les plus élevées en matière de gestion des déchets, Edmonton réachemine 60 % des déchets résidentiels du site d’enfouissement, taux qui augmentera à 90 % en 2013.

Pourquoi Edmonton

On prévoit que la croissance économique d’Edmonton se situera bien au-dessus de la moyenne canadienne. La capitale de l’Alberta abrite des leaders de l’industrie comme Stantec, PCL Constructors, Finning International Inc., ATB Financial, le Groupe de la Banque Canadienne de l’Ouest et Katz Group. Offrant une économie diversifiée au cœur de l’Ouest du Canada, une main-d’œuvre hautement qualifiée et instruite, un niveau de vie inégalé et des liens avec le monde entier, Edmonton est une ville exceptionnelle pour les entreprises.

Première ville au Canada pour les festivals, Edmonton accueille des festivals de renommée mondiale durant toute l’année, ce qui contribue au dynamisme de la ville et à sa qualité de vie. Dans le domaine fondamental de l’éducation, certains considèrent Edmonton comme la ville qui a le meilleur système scolaire public en Amérique du Nord. La province de l’Alberta est connue pour avoir les meilleurs résultats scolaires du monde anglophone. Bénéficiant d’une scène artistique et culturelle qui fait l’envie d’autres villes, Edmonton accueille les nouveaux arrivants qui osent rêver en grand et sur une grande échelle.

Avantages sur le plan commercial

Offrant du leadership sur les plans du développement économique, du tourisme et des congrès, en plus de l’innovation et des progrès technologiques, l’Edmonton Economic Development Corporation (EEDC) est un guichet unique qui favorise les relations et facilite l’entrée dans le Grand Edmonton. Vous pouvez, dans cette capitale de l’Alberta, province de l’Ouest canadien, accéder aux décideurs et aux chargés de réglementation, et EEDC peut vous offrir des conseils et de l’aide.

Peu importe d’où proviennent les nouveaux arrivants, toute une mine de ressources à leur disposition contribue à faire une transition en douceur. Edmonton a la solide réputation de bien accueillir les nouveaux arrivants, que ce soit au niveau social ou sur le plan économique. Grâce à son niveau de vie élevé et à des prévisions de croissance économique solides, combinés avec l’un des environnements d’imposition des sociétés les plus compétitifs en Amérique du Nord, Edmonton est un endroit idéal pour investir, travailler, vivre et s’amuser.

Plans pour l’avenir

Parmi les nombreux grands projets en cours dans la ville qui laissent prévoir un brillant avenir pour Edmonton, notons les suivants : 

  • L’expansion du système léger sur rail qui ira du centre-ville au Northern Alberta Institute of Technology d’ici 2014, et les plans à long terme pour une extension du réseau dans toute la ville
  • Le boulevard périphérique autour Edmonton, dont l’achèvement est prévu en 2016
  • Le déménagement au centre-ville du Royal Alberta Museum, qui sera agrandi par la même occasion, d’ici 2015, enrichissant ainsi le quartier des arts d’Edmonton
  • Le quartier des sport et des divertissements proposé au centre-ville d’ici 2014, d’une valeur de 1,5 milliard de dollars
  • Un plan d’immobilisation du centre-ville approuvé visant à créer une zone urbaine plus dynamique, plus attrayante, à haute densité et à usage mixte, ainsi que des plans à plus long terme pour revitaliser un autre quartier du centre ville formés de 18 pâtés de maisons
  • Blatchford, le plus grand projet d’aménagement du territoire depuis des décennies, convertira l’aéroport du centre-ville en une communauté axée sur le transport durable et l’ambiance familiale. On s’attend à ce que les premiers résidants y emménagent en 2016

Télécharger une version PDF de ce profil ici

Halifax : Une passerelle reliant le Canada au monde entier

Cœur économique du Canada atlantique, Halifax est une passerelle stratégique pour le commerce international, ce dont témoigne la prospérité de ses secteurs de l’aérospatiale, de la défense, des océans, des finances et du numérique

Halifax se définit par sa main-d’œuvre compétente, ses secteurs d’affaires florissants et son emplacement stratégique. Halifax est une ville intelligente; on y trouve six universités et trois collèges communautaires où s’inscrivent plus de 30 000 étudiants chaque année. Plus de 67 % de la main-d’œuvre ont obtenu un certificat d’études postsecondaires, et 34 % ont un certificat, un diplôme ou un grade universitaire. Halifax possède aussi un important bassin de scientifiques provenant des secteurs public et privé qui font de la recherche et du développement de classe mondiale dans les domaines des sciences de la vie, des océans, de l’aérospatiale et de la défense, de l’énergie renouvelable et des études environnementales.

L’emplacement stratégique d’Halifax favorise le transport des marchandises sur le continent nord-américain et la prestation de services dans les fuseaux horaires de l’Europe et des Caraïbes. Avec les plus profonds postes d’amarrage sur la côte Est de l’Amérique du Nord pour les navires conteneurs post-Panamax, le port d’Halifax offre plus de services de lignes régulières et de services d’appels directs que n’importe quel autre port canadien. L’aéroport international primé d’Halifax traite 28 000 tonnes métriques de fret et reçoit 3,5 millions de passagers par année. De plus, le chantier naval d’Halifax dispose d’une expertise de classe mondiale dans la construction de navires de combat et de navires non destinés au combat. Ce chantier naval a récemment obtenu un contrat de 25 milliards de dollars, échelonnés au cours des 30 prochaines années, pour la construction de la prochaine flotte de navires de combat de la Marine canadienne.

La proximité relative d’Halifax aux grands centres financiers de Londres et de New York ainsi que l’acheminement des données directes à ces deux centres en font un endroit idéal pour y repérer des services financiers. Halifax accueille déjà l’administration régionale des cinq plus grandes banques canadiennes ainsi que de plusieurs grandes sociétés de fonds spéculatifs, y compris Butterfield Fulcrum et Citco.

Halifax possède l’une des économies les plus diversifiées au Canada, comptant plusieurs secteurs forts comme l’éducation, les sciences biologiques, les services financiers, l’aérospatiale et la défense, les technologies de l’information et des communications (TIC) et les technologies numériques, les technologies océanologiques ainsi que le transport et la logistique.

Pourquoi Halifax

Chaque année, l’économie d’Halifax continue à afficher une croissance constante et positive. Cette stabilité est, en partie, la raison pour laquelle les grandes sociétés internationales de services financiers, comme TD Assurance, Citco et Butterfield Fulcrum, ont récemment pris de l’expansion à Halifax. On trouve à Halifax : 

  • Le siège de grandes entreprises canadiennes, comme Emera (services publics), I.M.P. Group International (aérospatiale), Clearwater Fine Foods et Voyages Maritime
  • Le plus grand nombre de bureaux régionaux du Canada atlantique, y compris les « cinq grandes » banques canadiennes
  • La plus forte concentration de compagnies d’assurance au Canada
  • La plus grande part des actifs du ministère de la Défense nationale au Canada, y compris la Marine de la côte Est
  • Le plus important regroupement du secteur canadien de l’aérospatiale commerciale et de la défense à l’est de Montréal
  • L’une des plus grandes concentrations d’établissements de santé au Canada
  • Le plus grand port de mer et le plus grand aéroport du Canada atlantique
  • Six établissements conférant des grades universitaires et trois collèges communautaires qui accueillent plus de 30 000 étudiants chaque année
  • Près de 45 % de la population de la Nouvelle-Écosse et environ 17 % des Canadiens de l’Atlantique

 

Avantages sur le plan commercial

Halifax est un endroit idéal pour implanter ou agrandir une entreprise, car on y trouve une main-d’œuvre des plus compétentes au pays pour soutenir la croissance des entreprises.

Avec des coûts d’exploitation parmi les plus concurrentiels en Amérique du Nord, Halifax offre une excellente rentabilité pour les investissements. En 2012, Halifax a été classée au 4e rang sur 113 villes selon Choix concurrentiels de KPMG pour les coûts globaux d’entreprise dans les secteurs manufacturier, des technologies de l’information pour entreprise, ainsi que de la recherche et du développement. Halifax se classe aussi comme l’un des marchés les plus concurrentiels au pays pour la location de bureau.

Les partenaires locaux offrent des incitatifs pour aider les entreprises à réussir à Halifax. Les programmes offerts par la Nouvelle-Écosse concernant la remise sur les salaires, la productivité et l’investissement visent à récompenser les entreprises qui créent des emplois et investissent dans les immobilisations et la productivité de la main-d’œuvre. Le Fonds d’innovation de l’Atlantique et le Programme d’encouragements fiscaux pour la recherche scientifique et le développement expérimental de la Recherche scientifique et des programmes de développement expérimental, tous deux du gouvernement fédéral, soutiennent le développement expérimental et l’innovation dans la région. L’initiative primée « SmartBusiness » du Greater Halifax Partnership facilite les relations et les partenariats dans la région pour aider les entreprises à réaliser leur plein potentiel.

Plans pour l’avenir

Grâce à sa solide économie, de nombreux projets de développement sont en cours dans la ville d’Halifax, notamment : 

  • Un contrat de 25 milliards de dollars, échelonnés sur les 30 prochaines années, pour la construction de la flotte de navires de combat de la Marine canadienne
  • La mise en œuvre d’AGREATERHalifax, la stratégie économique d’Halifax pour 2011-2016
  • Un centre de congrès multifonctionnel, au centre-ville d’Halifax, d’une valeur de 500 millions de dollars et un autre projet à Dartmouth
  • Un montant de 70 millions de dollars consacré au Life Sciences Research Institute et un autre de 30 millions de dollars pour le Oceans Excellence Centre à l’Université de Dalhousie
  • Des améliorations apportées aux installations de manutention du fret dans le port d’Halifax, d’une valeur de 105 millions de dollars
  • Un montant de 116 millions de dollars pour la modernisation du système de transit pour les services de traversier, d’autobus et de route
  • Le prolongement de la piste à l’aéroport international d’Halifax, d’une valeur de 28 millions de dollars
  • 117 millions de dollars pour la construction d’un nouveau bureau pour le service de police fédéral du Canada et la Gendarmerie royale du Canada
  • Un montant de 55 millions de dollars destiné à une nouvelle bibliothèque publique au centre-ville d’Halifax

Télécharger une version PDF de ce profil ici

Dynamique et créative, la région de Québec offre un environnement d’affaires incomparable

La région de Québec dispose d’une main-d’œuvre des plus scolarisées et offre les coûts d’implantation et d’exploitation parmi les plus bas en Amérique du Nord

De toutes les régions nord-américaines, la région métropolitaine de Québec est une des plus dynamiques, des plus branchées et des plus prometteuses sur le plan économique.

Belle à couper le souffle, la région de Québec connaît une croissance économique exceptionnelle depuis plusieurs années. Bien ancrée dans le 21e siècle, la région a su diversifier son économie et développer des créneaux d’excellence qui lui assurent aujourd’hui une place de choix sur l’échiquier mondial.

Au Top7 des villes intelligentes de la planète en 2012 (source : Intelligent Community Forum), Québec a fait ses preuves grâce à ses nombreuses plateformes d’innovation, lieux de synergie entre le milieu de la recherche et une communauté entrepreneuriale dynamique et créative. Une entreprise trouve ici un excellent environnement pour créer, développer et optimiser sa production ou son offre de service.

Innovante et intelligente, Québec compte plus de 6 000 chercheurs et associés et l’une des plus fortes concentrations de centres de recherche au Canada avec près de 400 laboratoires, groupes, consortiums, instituts et centres de recherche.

Une telle concentration de cerveaux stimule la création et le développement de secteurs industriels de pointe dans toute la région de Québec, permettant ainsi d’attirer de plus en plus de travailleurs spécialisés et d’entreprises innovantes.

Ces entreprises tirent de leur présence à Québec des avantages qui, souvent, leur donnent une longueur d’avance sur leurs concurrentes. Elles bénéficient notamment de coûts d’implantation et d’exploitation exceptionnellement bas.

Québec est un lieu d’affaires de choix, mais c’est aussi une région métropolitaine à échelle humaine où il fait bon vivre. Le coût de la vie est peu élevé.

Pourquoi Québec

La ville de Québec est la capitale de la province de Québec. La région s’est solidement ancrée dans l’économie du savoir en développant des niches d’expertise uniques. Ainsi, l’optique-photonique, le géospatial, la création multimédia, la biopharmaceutique, les nutraceutiques, la cosméceutique, les technologies médicales et les assurances figurent parmi les secteurs ayant connu une progression remarquable au cours des dernières années.

L’économie de Québec a connu l’une des plus fortes croissances au Canada et a obtenu l’un des plus faibles taux de chômage au cours des dix dernières années.

Une entreprise trouvera à Québec un environnement idéal pour la R-D, une main-d’œuvre spécialisée et scolarisée ainsi que des infrastructures de classe mondiale.

De façon générale, il en coûte beaucoup moins cher pour une entreprise de s’installer dans la région métropolitaine de Québec qu’ailleurs au Canada ou aux États-Unis.
Dans la région de Québec, tous les acteurs de développement économique travaillent en synergie à répondre aux besoins des investisseurs et des entrepreneurs de manière à assurer la réussite de leur projet d’affaires.

Avantages sur le plan commercial

Tous les deux ans, la firme KPMG réalise une étude mondiale sur les coûts d’exploitation d’une entreprise et d’autres facteurs de compétitivité dans plus de 110 villes de 14 pays. Dans son édition Choix concurrentiels 2012, KPMG a dévoilé que Québec occupait le premier rang parmi les villes canadiennes et américaines comptant une population de 500 000 à 2 millions d’habitants. Au niveau mondial, Québec se classait au 2e rang, tout juste derrière Marseille (France) et devant les villes de Calgary, Winnipeg, Edmonton, Raleigh (Caroline du Nord) et Austin (Texas).

Globalement, selon l’étude Choix concurrentiels 2012 de KPMG, il en coûte 5,8 % moins cher de s’établir et de faire affaire à Québec comparativement à la moyenne des villes des États-Unis. La région se démarque notamment du côté de ses filières à fort potentiel de croissance. Pour une entreprise axée sur la R-D (biotechnologies, essais cliniques, développement de systèmes électroniques), l’avantage-coût est de 13,8 % à 20,5 % moins cher que dans la moyenne des villes américaines. L’avantage est tout aussi élevé pour les secteurs du divertissement numérique et du développement de logiciels, soit respectivement de 23,4 % et de 12,4 %. Le secteur des services financiers jouit d’un avantage de 21,4 %.

La ville de Québec confirme ainsi son leadership à l’échelle mondiale pour offrir un environnement d’affaires compétitif et de qualité aux entreprises.

Plans pour l’avenir

Voici un aperçu des projets de développement économique de la région métropolitaine de Québec : 

  • 250 projets en cours et annoncés d’une valeur de 9,5 G $ (des infrastructures publiques, de l’industriel, du résidentiel ainsi que de l’institutionnel et du commercial)
  • Construction de quartiers « verts »
  • Projet de tramway
  • Agrandissement du Port de Québec et de l’Aéroport International Jean-Lesage de Québec
  • Construction d’un nouvel amphithéâtre multifonctionnel

 « En 30 ans, notre région est passée d’une capitale touristique et politique à une ville visible à travers le monde pour ses succès d’affaires et technologiques. La région de Québec doit être propulsée par ses succès et ses ambitions pour devenir une véritable capitale internationale. Nous travaillons tous les jours à matérialiser cette ambition », affirme Carl Viel, président-directeur général de l’agence de développement économique Québec International

Télécharger une version PDF de ce profil ici

Située au cœur des Prairies canadiennes, Saskatoon est une ville novatrice et favorable aux entreprises

Des encouragements fiscaux attrayants, une économie stable et une main-d’œuvre dévouée et hautement instruite font de Saskatoon l’une des économies les plus diversifiées de l’Ouest du Canada

Grâce à son économie variée qui englobe les secteurs des mines, de l’énergie, de la fabrication, des transports, des sciences de la vie, de l’information et des communications, de la construction et de l’agriculture, Saskatoon a enregistré une croissance moyenne du PIB de 2,9 % au cours des 10 dernières années, dépassant ainsi la moyenne canadienne.

Selon Statistique Canada, pour la troisième année consécutive, Saskatoon est la ville qui connaît la croissance démographique la plus rapide au Canada. Sa population, dont l’âge médian est de 34,9 ans, est la plus jeune au pays, ce qui favorise l’affluence aux nombreux festivals, événements et attractions qui se déroulent dans cette riche région dont l’histoire remonte à plus de 6 000 ans. Saskatoon est une destination quatre saisons : ses résidants sont actifs durant toute l’année, pratiquant diverses activités aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Ces derniers sont de fervents promoteurs de leur culture sportive et apprécient le fait de vivre dans la ville canadienne la plus ensoleillée.

Située sur les rives de la magnifique rivière Saskatchewan Sud, et une des villes canadiennes les plus favorables aux entreprises, Saskatoon est reliée au reste du monde par un aéroport international de classe mondiale et d’excellents réseaux routier et ferroviaire. La ville se trouve à 348 km au nord de la frontière américaine et presque à mi-chemin entre le Manitoba et l’Alberta.

Désignée ville internationale « intelligente » par l’Intelligent Community Forum, Saskatoon offre une ambiance animée typique d’une ville universitaire. L’Université de la Saskatchewan y possède l’un des parcs de recherche dont la croissance est la plus rapide en Amérique du Nord et elle abrite un accélérateur de particules synchrotron parmi les plus perfectionnés au monde.

Vecima Networks Inc., SED Systems, Cameco Corporation et Potash Corporation of Saskatchewan Inc. figurent parmi les entreprises qui se sont établies à Saskatoon. Les entrepreneurs ont accès à diverses ressources, comme le Angel Investor Network, du capital de risque, des incubateurs et des accélérateurs d’entreprises.

Pourquoi Saskatoon

La province de la Saskatchewan est le deuxième plus important producteur de pétrole au pays et la troisième province productrice de gaz naturel. De fait, l’industrie pétrolière et gazière est l’une des principales composantes de l’économie provinciale, et elle confère à Saskatoon une solide assise économique. La région de Saskatoon est le centre d’affaires de la Saskatchewan et dispose d’excellents liens de transport vers les marchés nationaux et internationaux : un réseau routier de 190 000 kilomètres dans la province, des terminaux ferroviaires intermodaux reliant Saskatoon aux États-Unis, ainsi qu’à l’est et à l’ouest du Canada, de même que des vols internationaux desservant quotidiennement l’aéroport international de Saskatoon.

Par ailleurs, la région affiche la productivité la plus élevée du secteur minier au Canada. Elle est le principal producteur et exportateur de potasse au monde, fournissant 51 % de la production mondiale. De plus, la plus grande mine d’uranium à haute teneur du monde est située dans la région, et l’ensemble des mines d’uranium de la région compte pour 20 % de la production mondiale. Le plus vaste champ de kimberlites diamantifères de l’Ouest canadien est également situé dans la région.

Saskatoon compte pour 35 % de l’industrie agrobiotechnologique canadienne et s’impose rapidement comme le centre canadien de génomique végétale et animale, offrant des services de biotechnologie agricole de calibre mondial. La ville est dotée d’un des parcs de recherche dont la croissance est la plus rapide en Amérique du Nord. On y trouve la Vaccine and Infectious Disease Organization, Intervac (le plus récent laboratoire de niveau de confinement trois en Amérique du Nord), l’Institut de biotechnologie des plantes du Conseil national de recherches Canada et la POS Pilot Plant Corporation.

Avantages sur le plan commercial

Saskatoon offre aux entreprises tous les avantages qu’il y a à faire partie d’une grande puissance économique. Avec l’un des taux de chômage les plus bas au Canada, on prévoit que Saskatoon sera une des deux villes canadiennes qui afficheront les plus hauts taux de croissance économique du PIB en 2013, selon le Conference Board du Canada. En outre, le système bancaire du Canada est classé le plus solide au monde pendant cinq années consécutives, et le pays a le taux global d’imposition sur les nouveaux investissements commerciaux le plus bas des pays du G7 — facteurs sur lesquels mise Saskatoon pour attirer des investissements dans ses secteur de l’énergie et de la technologie. Qui plus est, le taux d’imposition sur le revenu des sociétés figure parmi les moins élevés au Canada pour les entreprises de fabrication et de transformation, soit 10 % pour les sociétés admissibles, et les taux des redevances sont parmi les moins élevés au pays.

Plans pour l’avenir

Saskatoon connaît une croissance économique sans précédent. Voici un aperçu des nouveaux projets en cours : 

  • Des investissements dans le secteur des mines et des améliorations aux immobilisations d’une valeur supérieure à 20 milliards de dollars au cours des 5 à 7 prochaines années
  • Le développement d’une mine de l’entreprise BHP Billiton, à un coût prévu de 12 milliards de dollars
  • La construction d’un pont à 6 voies d’une valeur de 300 millions de dollars
  • Un montant de 1,2 milliard de dollars prévus pour le système de transport et l’autoroute périphérique
  • L’agrandissement de l’aéroport international de Saskatoon d’une valeur de 100 millions de dollars
  • Une croissance continue dans les secteurs industriels — des projets de développement industriel et commercial sur 1 100 acres
  • Un agrandissement de l’Université de la Saskatchewan incluant des projets de nouveaux bâtiments, dont la création du Centre international de recherche sur les vaccins

Télécharger une version PDF de ce profil ici

Toronto est le moteur économique du Canada

Plus grande ville du Canada, Toronto est une plaque tournante du commerce dotée d’une main-d’œuvre compétente et d’établissements postsecondaires de calibre mondial, ainsi que de marchés internationaux. Le PIB de Toronto s’élève à près de 20 % de la production économique canadienne

La ville de Toronto compte 2,8 millions de personnes, et 5,9 millions si l’on compte la région du Grand Toronto. Elle est la capitale de la plus grande province du Canada, l’Ontario. Toronto convient particulièrement bien à la mondialisation croissante de l’activité économique.

Située à deux heures de la frontière américaine, Toronto constitue un centre capital pour le transport. On y trouve deux aéroports, qui gèrent un volume annuel de 400 000 vols et qui accueillent près de 33 millions de clients par année. La ville est constituée d’une population active très instruite et diversifiée. En fait, 65 % de la main-d’œuvre détient un diplôme postsecondaire et 50 % de la population est née à l’étranger.

Toronto connaît actuellement une vague importante dans son développement immobilier, vague qui en est train de redonner une nouvelle apparence au paysage urbain. En 2012, Emporis a reconnu Toronto comme étant la « métropole des gratte-ciel en Amérique du Nord », et ce, car c’est à Toronto qu’il y a le plus grand nombre de gratte-ciel en construction du continent. Des mégaprojets, comme la plus grande revitalisation de secteurs riverains de l’Amérique du Nord et un développement touristique du secteur privé évalué à 1 milliard de dollars dans le nord-ouest de Toronto permettent à la ville d’exploiter son potentiel.

Toronto offre un environnement commercial de première qualité, des débouchés uniques, des avantages concurrentiels sur le plan des coûts, des marchés financiers stables et une qualité de vie incomparable. En outre, on y trouve un vaste éventail de regroupements économiques, notamment dans les secteurs des services financiers, des technologies de l’information et des communications et des sciences de la vie. En tant que piliers de l’économie de Toronto, ces trois industries soutiennent d’autres secteurs en plein essor, comme les médias numériques, la fabrication, la transformation des aliments, la mode et les technologies vertes. Tout cela fait de Toronto l’un des marchés les plus diversifiés en Amérique du Nord.

Pourquoi Toronto

Comme elle songeait à relocaliser le centre de ressources mondial de l’entreprise, l’équipe de direction de KPMG International a comparé 28 emplacements majeurs, dont Toronto, Londres, Amsterdam et New York.

Après avoir examiné attentivement et durant deux années des d’emplacements viables, Toronto a été choisi comme destination préférée. Le caractère attrayant de Toronto reposait sur plusieurs facteurs clés :

  • D’ici 2017, on s’attend à ce que Toronto surpasse Londres en tant que centre bancaire mondial
  • L’accès à d’autres centres financiers — New York, Londres, Dubaï
  • Selon le Forum économique mondial, le Canada est reconnu comme ayant le « système financier le plus robuste au monde »
  • L’accès à une société diversifiée, multiculturelle et compétente
  • Une main-d’œuvre hautement qualifiée
  • Un accès très facile aux marchés internationaux au moyen de centres de transport

Le rapport 2012 de Choix concurrentiels de KPMG classe Toronto au 2e rang en Amérique du Nord pour ce qui est de la compétitivité des coûts, devant New York, Los Angeles, Boston, Chicago, Houston, Dallas et Vancouver. À l’échelle mondiale, Toronto offre des prix moins élevés que Milan, Rome, Berlin, Paris, Londres, Francfort, Melbourne, Sydney et Tokyo.

Avantages sur le plan commercial

La ville de Toronto veille tout particulièrement à fournir des services de qualité supérieure au secteur des affaires. Invest Toronto joue un rôle important dans les efforts déployés pour jumeler les entreprises d’envergure mondiale aux débouchés qu’offre Toronto. Travaillant en étroite collaboration avec la ville et ses nombreux partenaires, comme le gouvernement du Canada, la province de l’Ontario, la Toronto Financial Services Alliance et la Greater Toronto Marketing Alliance, ainsi que des entreprises de services professionnels, Invest Toronto est chargé d’attirer des investissements directs étrangers dans la ville de Toronto.

Invest Toronto propose des consultations individuelles aux entreprises et aux sélectionneurs d’emplacements qui prennent des décisions d’investissement pour les entreprises mondiales. En outre, Invest Toronto aide les entreprises en facilitant les interactions avec des experts des secteurs, de même que les liens avec le gouvernement et entre les entreprises. L’organisme fournit aussi des analyses propres au secteur d’activité et des études comparatives.

Une fois installées à Toronto, les entreprises peuvent travailler avec la division du développement économique et de la culture de la ville de Toronto, laquelle offre plusieurs services aux entreprises locales, notamment par l’intermédiaire de l’équipe chargée de la croissance stratégique et du développement sectoriel et de celle qui est responsable du maintien et de l’expansion des entreprises. Ces deux équipes interagissent quotidiennement avec le milieu des affaires; elles mettent en œuvre des stratégies sectorielles, revitalisent des domaines d’emplois, accélèrent les processus d’approbation et administrent les subventions accordées par la ville de Toronto.

Plans pour l’avenir

Les plans de développement et de croissance continue de Toronto comprennent entre autres :

  • Un lien air-rail de l’aéroport international vers le centre-ville
  • Un tunnel piétonnier conduisant à l’aéroport du centre-ville de Toronto
  • L’achèvement, en 2013, de quatre nouveaux hôtels de luxe, soit le Shangri-La, le Ritz Carlton, le Trump Towers, et le Four Seasons
  • Un aménagement du secteur riverain qui transformera 800 hectares de terres situées au près du centre-ville en 40 000 unités résidentielles, 1,2 million de pieds carrés d’espace commercial et 300 hectares de parcs
  • Un montant supplémentaire de 1,1 milliard de dollars pour la construction d’un quartier à usage mixte et écologiquement durable, prévu dans le secteur riverain est de la ville
  • Le centre financier Southcore, comprenant deux tours de bureaux, soit 1,4 million de pieds carrés, dont une partie est déjà terminée
  • Le réaménagement du Metro Toronto Convention Centre, un projet qui comprendra quatre nouvelles tours, qui accueillera des résidences, des commerces et un hôtel
  • De nouvelles attractions touristiques, dont le musée Aga Khan, un aquarium d’une valeur de 130 millions de dollars, un centre historique de l’aviation de 230 hectares et un espace récréatif polyvalent

Télécharger une version PDF de ce profil ici

Porte d’entrée canadienne du Pacifique — Vancouver attire de nombreux talents grâce à son économie florissante

Stratégiquement située sur la côte Pacifique de la Colombie-Britannique, Vancouver se classe parmi les villes du monde les plus agréables à vivre et les meilleurs endroits où faire des affaires

L’économie florissante de Vancouver, l’abondance de ses ressources naturelles, ses infrastructures et ses équipements, ainsi que son caractère multiculturel, tous ces éléments font en sorte que la ville attire de nombreux talents de partout dans le monde. L’économie mondiale est à la portée de sa main. Plus que jamais, Vancouver tire profit de sa population diversifiée sur le plan ethnique et linguistique, de même que de son accès au marché mondial, en particulier celui de l’Asie. L’économie variée de Vancouver est renforcée davantage par ses industries du savoir en pleine croissance, notamment dans le secteur de la création et dans les secteurs verts. La ville dispose également d’une solide base d’industries traditionnelles comme le tourisme, la foresterie, les mines, le transport et la logistique.

L’économie créative de Vancouver, notamment la production de films, les médias numériques, les jeux, l’animation et les effets visuels, se développe rapidement. La ville offre un environnement dynamique pour la technologie, la R et D et l’entrepreneuriat. Des citoyens créatifs et entreprenants font de Vancouver un incubateur d’innovations — un endroit où naissent d’une part de nouvelles idées, et d’autre part de nouveaux produits et services. De nombreuses organisations sont installées à Vancouver, et celles-ci favorisent la croissance d’un écosystème novateur, entre autres l’accélérateur Wavefront Wireless, le Centre4Growth de la BC Technology Industry Association et l’accélérateur GrowLab.

Vancouver aspire à être la ville la plus verte du monde d’ici 2020, comme cela est indiqué dans son plan d’action à cet égard. Parmi ses secteurs verts, mentionnons les technologies propres, les énergies propres, la construction écologique, l’aménagement urbain, la nourriture locale et les services environnementaux. Dans le but d’atteindre son objectif de devenir la ville la plus verte du monde, Vancouver a mis sur pied l’initiative « Campus-City Collaborative (C-3) », dans le cadre de laquelle les institutions partenaires travaillent en étroite collaboration avec les étudiants, les universitaires et les employeurs afin de cerner les talents et la formation nécessaires pour soutenir les emplois verts et les objectifs de la ville.

Les établissements d’enseignement de Vancouver, reconnus à l’échelle mondiale, jouissent d’une excellente réputation. L’Université de la Colombie-Britannique et l’Université Simon Fraser se classent toujours très bien parmi les meilleures universités du monde. On y trouve également d’autres institutions importantes, dont le BC Institute of Technology (BCIT), l’Université Emily Carr of Art + Design, le Centre for Digital Media et la Vancouver Film School.

Pourquoi Vancouver

Vancouver offre de nombreux avantages aux entreprises qui souhaitent effectuer de nouveaux investissements, dont les suivants : 

  • A la tête du classement international pour son habitabilité et sa qualité de vie
  • Un régime fiscal hautement souhaitable, avec d’importants incitatifs visant certaines industries clés
  • Un important port situé le plus près des marchés asiatiques, premier port nord-américain pour les livraisons à l’étranger et seul port desservi par trois chemins de fer transcontinentaux
  • Certains des coûts d’énergie les plus faibles en Amérique du Nord; on y utilise principalement l’énergie propre
  • Classée parmi les 10 meilleurs écosystèmes de démarrage du monde par Startup Genome
  • Priorité accordée aux arts et à la culture; on y trouve la plus grande proportion d’artistes au Canada
  • Excellent transport en commun; 85 % des résidants du Vancouver métropolitain peuvent compter sur un arrêt d’autobus à moins de 400 mètres de leur maison
  • Plus de 750 entreprises sociales ont pour mission de résoudre des problèmes dans tous les aspects de la vie
  • Un avantage concurrentiel réel : en tant que l’une des villes les plus multiculturelles du monde, les efforts de marketing à l’échelle mondiale ont réussi à acquérir une forte exposition
  • Un aéroport international constamment primé
  • Une excellente réputation mondiale pour ce qui est de l’accueil de grands événements internationaux

 

Avantages sur le plan commercial

La vision économique de Vancouver est axée sur le renforcement d’une économie à un haut rendement qui tire parti de la réputation internationale de la ville et de son essor en tant que centre de l’innovation et de l’entrepreneuriat. La stratégie d’action économique est centrée sur la promotion d’un climat d’affaires propice à la croissance et à la prospérité, le soutien aux entreprises locales. La ville met aussi l’accent sur les personnes, en attirant et en retenant des travailleurs compétents.

La Vancouver Economic Commission (VEC) est l’agence de développement économique de la ville. Elle travaille directement avec les entreprises locales et internationales, tous les ordres de gouvernement, le corps consulaire et les partenaires institutionnels afin d’attirer et de retenir les entreprises, et de permettre l’expansion de secteurs clés de l’industrie. La VEC a pour but de favoriser l’avenir économique de la ville en fournissant une aide aux entreprises existantes, en attirant des investissements, en effectuant des recherches sur le contexte des affaires et en formulant des recommandations stratégiques.

Les investisseurs qui songent à Vancouver ont à leur disposition un vaste éventail de services et de ressources. À titre d’exemple, le gouvernement de la Colombie-Britannique offre une procédure d’immigration accélérée pour les entrepreneurs qualifiés qui ont la capacité de mettre sur pied une entreprise prospère. En outre, plus de 70 pays maintiennent une représentation consulaire en Colombie-Britannique, dont la majorité est située à Vancouver.

Plans pour l’avenir

Vancouver continuera d’utiliser ses nombreux atouts et caractéristiques économiques, et de se concentrer sur ses secteurs industriels matures et émergents. L’accent sera mis, entre autres, sur :

  • Le lancement du Vancouver Technology Centre, un accélérateur pour l’innovation technologique et sociale
  • Une zone d’entreprises vertes qui met en valeur et favorise l’innovation dans les secteurs émergents à l’échelle mondiale, comme les secteurs des technologies propres et de la construction écologique
  • L’accroissement du commerce avec les marchés mondiaux émergents, particulièrement celui de l’Asie
  • Le renforcement du secteur de la création de Vancouver en fournissant des infrastructures essentielles et en élaborant des stratégies qui présentent Vancouver comme une destination d’affaires de choix
  • L’amélioration de l’engagement et de l’accès en matière de technologies
  • La mise en place des mesures pour mettre en œuvre le plan 2040 des transports de la ville, qui vise à guider les décisions relatives aux transports et à l’utilisation des terres, ainsi que les investissements publics pour l’adoption d’un système de transport encore plus intelligent et plus efficace
  • La promotion des innovations et des innovateurs locaux en misant sur les partenariats mondiaux

Télécharger une version PDF de ce profil ici

La région de Waterloo : un endroit où les entreprises peuvent s’établir et prendre de l’expansion

C’est sous l’appellation de « triangle technologique du Canada » que la région de Waterloo est reconnue mondialement pour ses projets innovateurs à la fine pointe de la technologie et son esprit d’entrepreneuriat

La région de Waterloo est classée parmi les principales petites villes nord-américaines du futur par le magazine fDi Intelligence et parmi les cinq meilleurs endroits où faire des affaires au Canada par le magazine Canadian Business. Elle comprend les villes de Cambridge, de Kitchener et de Waterloo, ainsi que les cantons de North Dumfries, Wellesley, Wilmot et Woolwich, et elle compte 507 096 personnes. Selon les prévisions de croissance, cette population devrait atteindre 729 000 personnes en 2031.

Stratégiquement située de part et d’autre de l’autoroute 401, et à une heure de route de Toronto — la plus grande ville canadienne et la quatrième en importance en Amérique du Nord — la région de Waterloo se trouve à deux heures de route de six postes frontaliers canado-américains. Elle offre un niveau de vie élevé à un coût abordable, lequel est considérablement inférieur à celui de Toronto. D’autre part, les navetteurs qui peuvent se rendre à leur travail dans la région en moins de 30 minutes représentent 80 % de la population. La phase initiale de construction du service de transport métropolitain rapide « ION » est en cours, et son achèvement est prévu pour 2017.

La région de Waterloo est un moteur économique important, à la fois pour l’Ontario et le pour Canada. Des chefs de file mondiaux comme BlackBerry, Toyota, OpenText et Manuvie y sont installés. Elle est l’une des régions du Canada qui affichent la croissance économique la plus rapide, grâce à son remarquable système de technologie de l’information et des communications et à son secteur de fabrication de pointe nouvellement revigoré — fabrication soutenue par la technologie.

On y trouve trois établissements postsecondaires renommés mondialement — l’Université de Waterloo, l’Université Wilfrid Laurier et le Conestoga College — et quelque 150 centres d’étude et de recherche dont le Waterloo Institute for Nanotechnology, le Waterloo Institute for Sustainable Energy, le Waterloo Centre for Automotive Research et l’Institut Perimeter pour la physique théorique. La région regorge de talents et offre un accès facile à la R et D.

Pourquoi la région de Waterloo

Soutenu par des crédits d’impôt pour la recherche et le développement et par un taux d’imposition sur les investissements commerciaux parmi les plus bas des pays du G7, le milieu des affaires de la région affiche un taux de survie des jeunes entreprises œuvrant dans le domaine des technologies de l’information et des communications, à leur première année, presque deux fois plus élevé que la moyenne mondiale de l’industrie. Le nombre de brevets d’invention par habitant accordés dans la région de Waterloo est d’environ 4 fois supérieur à la moyenne canadienne, et les exportations annuelles totalisent 11,4 milliards de dollars.

L’abondance d’une main-d’œuvre hautement qualifiée et stable contribue à la fois à la dynamisation et au soutien du développement de la région. Parmi tous les pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le Canada possède la plus forte proportion d’adultes détenant un diplôme d’études postsecondaires, l’Ontario étant 10 % au-dessus de la moyenne canadienne. Chaque année, 79 000 étudiants sont formés dans l’un des 3 établissements d’enseignement postsecondaires de la région de Waterloo, dont 20 500 sont inscrits dans des programmes coopératifs, recevant ainsi une formation en cours d’emploi. Il s’agit là de la plus grande communauté inscrite à de tels programmes dans le monde.

La région de Waterloo est unique, en ce sens qu’elle possède une culture diversifiée et un style de vie dynamique, auxquels s’ajoute un sens de l’innovation et de l’entrepreneuriat. On y trouve plus de 60 festivals, galeries, musées, théâtres et salles de concert qui offrent des activités artistiques, culturelles et patrimoniales à la communauté cosmopolite de la région de Waterloo.

Avantages sur le plan commercial

Avec un accès à plus de 5 millions de personnes dans un rayon de 100 km et à 150 millions de personnes en une journée de route, la région de Waterloo bénéficie de sa proximité avec le marché américain et d’une infrastructure de transport et de logistique à la fine pointe de la technologie. La région de Waterloo tire également profit d’un accès privilégié à des établissements postsecondaires exceptionnels de renommée mondiale et à leurs ressources.

Dans le but d’aider financièrement les nouvelles entreprises à s’établir et à prendre de l’expansion dans la région de Waterloo, un bon nombre de programmes incitatifs soutenus par le gouvernement ont été mis sur pied. Par exemple, le Fonds de développement du sud-ouest de l’Ontario offre des subventions pour soutenir le développement des entreprises et l’expansion des petites et moyennes entreprises dans le sud-ouest de l’Ontario. D’autre part, les programmes d’encouragement de Brownfield pour la région de Waterloo encouragent le redéveloppement de biens inoccupés ou sous­utilisés en offrant des fonds et des incitatifs fiscaux.

En tant qu’organisation de collaboration et de facilitation, Technology Triangle Inc. du Canada s’appuie sur des partenaires communautaires comme Communitech, Accelerator Centre, David Johnson Research + Technology Park, ainsi que les gouvernements et des partenaires d’affaires pour faciliter et mettre en œuvre de nouvelles idées et soutenir la croissance économique au moyen de l’investissement direct étranger.

Plans pour l’avenir

La phase initiale de construction du service de transport métropolitain rapide « ION » est en cours, dans le but de relier les villes de Waterloo, de Kitchener et de Cambridge. La date d’achèvement des travaux est prévue pour 2017. Ce projet est le fruit d’une vision de réurbanisation complète le long du nouveau couloir ION, et permettra de promouvoir les investissements, d’améliorer la mobilité et de renforcer les possibilités d’emploi.

Un investissement de 160 millions de dollars dans le Waterloo Corporate Campus a permis à celui-ci d’innover, et le campus est autorisé à créer un développement à usage mixte de 40 acres. Ce projet de 800 000 pieds carrés deviendra le point d’accès pour les futurs investissements étrangers de la région de Waterloo.
De plus, on prévoit que les travaux de construction du Creekside Corporate Campus, qui deviendra le plus grand campus de bureaux polyvalents, commenceront en 2014. Un centre de données ultramoderne et entièrement durable et des ressources pour l’informatique en nuage sont compris dans ce projet de 220 acres.

Télécharger une version PDF de ce profil ici.

Winnipeg : ville stable, diversifiée et novatrice au cœur de l’Amérique du Nord

Winnipeg continue de prospérer grâce à la force, aux capacités et à la diversité de son économie

Capitale de la province du Manitoba, l’emplacement géographique de Winnipeg est idéal puisque la ville se trouve au centre de l’Amérique du Nord. Avec une région métropolitaine de recensement de 778 400 habitants, Winnipeg est une ville multiculturelle et multilingue.

Lieu naturel de villégiature à prix abordable où il est possible de se divertir durant les quatre saisons, Winnipeg est reconnue pour son esprit amical, son multiculturalisme et son excellente qualité de vie.

Des secteurs d’activité diversifiés et florissants, des avantages sur le plan géographique et du fuseau horaire, sans oublier l’approvisionnement énergétique abordable et fiable — parmi les tarifs d’hydroélectricité publiés les plus bas du continent — font de Winnipeg un endroit attrayant pour les entreprises. Tout aussi importants sont les atouts de Winnipeg au chapitre de ses trois modes de transport, de son environnement axé sur les activités de recherche et développement (R et D), de sa main-d’œuvre abondante et hautement qualifiée, et de ses faibles coûts d’exploitation d’une entreprise.

D’importants investissements ont été réalisés récemment à Winnipeg. La valeur moyenne sur 10 ans des permis de construction s’est élevée à 9,7 milliards de dollars, avec une croissance phénoménale au cours des 5 dernières années.

Pourquoi Winnipeg

Située à l’intersection du corridor commercial du centre du continent et de la porte d’entrée canadienne de l’Asie-Pacifique, Winnipeg occupe une situation géographique idéale qui permet d’offrir un service rapide, flexible et rentable vers tous les fuseaux horaires de l’Amérique du Nord — un avantage certain pour mener des affaires aux quatre coins du continent et partout dans le monde. De plus, la ville abrite le seul port trimodal intérieur du Canada et une zone commerciale internationale, CentrePort Canada. Grâce à ses 20 000 acres de terres disponibles et à ses options de financement par de nouvelles taxes foncières, CentrePort constitue une porte d’entrée unique vers les marchés internationaux.

Le secteur florissant de la fabrication de pointe de Winnipeg est soutenu par l’un des plus grands groupes de composites au Canada, ce qui facilite l’innovation ciblée dans le secteur pour plusieurs fabricants d’équipement d’origine (FEO) situés dans la ville. Des fabricants d’autobus comme New Flyer Industries et Motor Coach Industries sont installés ici même, tout comme MacDon, un fabricant de machinerie agricole renommé.

Winnipeg, où est situé le centre aérospatial le troisième en importance au pays, est classée par KPMG et IBM parmi les villes les plus rentables en Amérique du Nord pour l’industrie de fabrication en aérospatiale. Le secteur repose solidement sur quatre entreprises qui ont soit leur siège à Winnipeg, soit une présence significative dans la ville : Boeing Canada Operations, StandardAero, Magellan Aerospace et Cormer Aerospace.

Le secteur des sciences de la vie de Winnipeg est soutenu par plus de 30 institutions de R et D et l’un des meilleurs régimes fiscaux dans le monde pour la R et D. La ville se vante d’avoir dans ses murs des centres de R et D avant-gardistes, comme le Centre canadien de recherches agroalimentaires en santé et en médecine et le Centre scientifique canadien de santé humaine et animale. Ce dernier est la seule installation de son genre dans le monde munie d’un laboratoire de confinement biologique de niveau 4 permettant l’étude de maladies à la fois chez l’homme et chez l’animal.

Par ailleurs, l’agriculture a toujours constitué une source de croissance pour Winnipeg. En raison de sa force historique dans la fabrication et la commercialisation de produits alimentaires, ainsi que dans la production agricole et la R et D, la ville devient peu à peu un acteur de premier plan pour ce qui est des aliments fonctionnels, des produits nutraceutiques, des biocomposites et des biocarburants. La Commission canadienne des grains, l’Institut international du Canada pour le grain, la majorité des entreprises de manutention du grain au Canada et ICE Futures Canada — le plus important organisme d’échanges agricoles du Canada — sont tous établis ici.

Avantages sur le plan commercial

L’économie stable et croissante de Winnipeg offre à celui qui veut réussir un large éventail de débouchés divers dans un emplacement géographique stratégiquement situé en Amérique du Nord, où les coûts d’entreprise sont faibles. La politique de l’immigration de la province, dont une de ses caractéristiques est de viser et d’attirer une main-d’œuvre hautement qualifiée, rend aussi cette ville unique.

La promotion de la collaboration et de l’innovation fait partie intégrante de la culture d’entreprise de Winnipeg. Le Intelligent Community Forum, qui l’a choisie parmi plus de 300 villes dans le monde entier, a reconnu Winnipeg comme l’une des communautés « Smart21 » durant trois années consécutives (de 2011 à 2013) pour son utilisation de la technologie à large bande dans le but de faciliter le développement économique et social.

En outre, Choix concurrentiels 2012 de KPMG a classé la ville comme ayant les coûts globaux d’entreprise les plus faibles dans tout le Midwest nord-américain. Outre cet avantage unique, l’électricité, fournie par Manitoba Hydro à la ville de Winnipeg, est pratiquement exempte de carbone, et les tarifs publiés sont les plus bas de tout le continent.

Plans pour l’avenir

Winnipeg ne cesse de croître et de prospérer. Voici quelques-uns des grands projets actuellement en cours de développement :

  • L’ouverture, en 2014, du Musée canadien des droits de la personne, d’une valeur de 350 millions de dollars. Il s’agit du premier musée du Canada à être situé à l’extérieur de la région de la capitale nationale
  • Un projet de développement CentrePoint, au centre-ville de Winnipeg, qui comprend l’Hôtel ALT, le Glasshouse – une tour résidentielle de 21 étages construite par Stantec, offrant 4 étages d’espaces de bureau de catégorie A, et plus encore
  • Des investissements continus dans CentrePort Canada, incités en partie par la Voie CentrePort Canada (VCC), une autoroute de 212,5 millions de dollars qui devrait ouvrir à la circulation en 2013
  • L’agrandissement du Winnipeg Convention Centre pour un montant de 180 millions de dollars. Cet ajout de plus de 23 300 mètres carrés lui permettra de doubler sa capacité actuelle

Télécharger une version PDF de ce profil ici.

Consider Canada City Alliance, qui représente 59 % du PIB canadien, se rend dans trois villes chinoises pour faire la promotion de l’investissement dans l’innovation

Le Canada au premier plan des pays dans le monde pour ce qui est des investissements directs de la Chine vers l’étranger
 
Hong Kong, Chine – le 15 avril 2013 – Reconnaissant l’importance croissante des investissements étrangers directs de la Chine au Canada, cette semaine, Consider Canada City Alliance Inc. entreprend une mission d’investissement dans trois villes de ce pays asiatique qui, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), deviendra dès 2016 la plus grande économie du monde.

M. Yongxin Tao, Deputy Director General CCPIT Shenzhen, et M. Bruce Graham, Chair CanadaEnTete / Consider Canada City Alliance et Président Calgary Economic Development, ont signé le protocole d'entente pour la coopération (16 avril 2013)

M. Yongxin Tao, Deputy Director General CCPIT Shenzhen, et M. Bruce Graham, Chair CanadaEnTete / Consider Canada City Alliance et Président Calgary Economic Development, ont signé le protocole d'entente pour la coopération (16 avril 2013)

Le Canada est désormais au premier rang des pays dans le monde pour ce qui est des investissements directs étrangers de la Chine, selon les données de la firme comptable internationale KPMG dans un rapport publié en mars 2013. L’acquisition de Nexen Inc. par le géant pétrolier chinois CNOOC, pour un montant de 15 milliards de dollars, a propulsé le Canada à la tête des investissements chinois, portant ainsi le total à 21,3 milliards de dollars en 2012. Le Canada surpasse ainsi d’un montant de 7 milliards de dollars la deuxième place occupée par les États-Unis et obtient plus du double des investissements réalisés par la Chine en Australie.
 
Outre le secteur des ressources naturelles, les entreprises chinoises ont également exprimé un vif intérêt à l’égard des sociétés canadiennes des secteurs de l’énergie renouvelable, des technologies de l’information et des communications, de la transformation des aliments, des produits pharmaceutiques, de la médecine naturelle et de la fabrication de pointe.
 
« La demande insatiable de la Chine pour les ressources naturelles s’accompagne d’une demande semblable pour l’innovation. C’est pourquoi nous présentons plus de 100 projets particuliers répartis dans de grandes villes canadiennes, a déclaré Bruce Graham, président de Consider Canada City Alliance Inc. et président et chef de la direction de l’organisme Calgary Economic Development. Nous avons organisé plus de 250 réunions avec des investisseurs chinois qui cherchent à s’implanter au Canada. »
 
Trente représentants de dix villes canadiennes, dont Toronto, Montréal, Vancouver, Ottawa, Calgary, Halifax, Québec, Winnipeg, Saskatoon et la région de Waterloo, participent à la mission d’investissement dans les trois villes chinoises que sont Hong Kong, Shenzhen et Beijing. En partenariat avec Investir au Canada et le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international, les villes canadiennes font des exposés à des entreprises chinoises qualifiées et à des organismes gouvernementaux dans le cadre de séminaires sur les possibilités d’investissements en Chine et au Canada.
 
Les 17 et 18 avril, Consider Canada City Alliance Inc. participe également à la 7e édition de la conférence consacrée à l’investissement des entreprises chinoises à l’étranger [Chinese Enterprises Outbound Investment Conference] organisée à Beijing par Investir au Canada et le Conseil d’affaires Canada-Chine. La conférence, qui attire environ 1 200 participants, est appuyée par divers ministères chinois importants, dont compris la Commission nationale du développement et de la réforme, le ministère des Affaires étrangères, le ministère des Finances et le ministère du Commerce.
 
Depuis la crise financière mondiale de 2008, les investissements directs de la Chine vers l’étranger ont augmenté régulièrement, malgré une baisse de l’investissement direct étranger dans le monde. En 2011, le pays est devenu le cinquième plus important pays à l’échelle mondiale en termes de volume des investissements. Et dans les deux premiers mois de 2013, la Chine a atteint un point tournant crucial lorsque les investissements chinois ont grimpé de 147 %, comparativement à l’année précédente, pour atteindre 18,39 milliards de dollars, dépassant ainsi le montant des investissements directs étrangers dans le pays lui-même.
 
Au sujet de Consider Canada City Alliance Inc.
 
Travaillant de concert, les grandes villes canadiennes que sont Toronto, Montréal, Vancouver, Ottawa, Calgary, Edmonton, Halifax, Québec, Winnipeg, la région de Waterloo et Saskatoon aident les entreprises internationales à déterminer les meilleures stratégies d’expansion commerciale et à améliorer sans cesse la capacité du Canada à attirer de nouveaux investissements et à créer des débouchés commerciaux. Lancée en 2007 en tant qu’association informelle de grandes villes canadiennes et constituée légalement en 2012, la Consider Canada City Alliance Inc. formée de 11 villes membres représente 54 % de la population canadienne, 56 % des emplois au Canada, et 59 % de son PIB. Entre 2007 et 2012, ces grandes villes comptaient pour 72 % de la croissance du PIB et 90 % de la croissance de l’emploi au Canada. Pour plus de renseignements sur Consider Canada City Alliance Inc., veuillez consulter le site Web www.canadaentete.com ou www.considercanada.com. Ces deux sites contiennent également de l’information en langue chinoise, ainsi que des liens vers les médias sociaux Twitter, Facebook et Weibo.

L’équipe de R-D de Cisco à Ottawa innove en matière de routage sur la scène mondiale

Cisco Inc. est le chef de file mondial du réseautage Internet, et une entreprise de premier plan au sein de la communauté technologique d’Ottawa, la capitale du Canada

Pour répondre à la demande d’infrastructure de commutation par paquets convergente, les fournisseurs de services privilégient de plus en plus des réseaux basés sur une architecture de transmission par IP (protocole internet) NGN (Next-Generation Network). Ils peuvent ainsi réduire leurs dépenses d’exploitation et leurs immobilisations tout en offrant de nouveaux services lucratifs avec une seule infrastructure convergente.

Read More

Edmonton: formidable combinaison alliant économie florissante et vie trépidante

Une économie diversifiée et novatrice au cœur de l’Ouest canadien en plein essor et à la porte d’entrée du Nord canadien

Edmonton est la plus grande agglomération urbaine et la plus proche de la troisième réserve de pétrole en importance au monde. Des entreprises canadiennes telles que PCL Constructors Inc., Stantec Inc. et Rexall y sont implantées, et de nombreuses entreprises Fortune 500 y sont aussi très présentes. En plus d’être la pierre angulaire de la chaîne d’approvisionnement en sables bitumineux, Edmonton est fière de compter deux des plus importantes usines pétrochimiques au monde et 17 centres de recherche et d’innovation énergétique, et cela, dans l’un des pays les plus stables sur le plan de la politique à l’échelle internationale.

Read More

La capitale du Canada a vraiment tout ce qu’il faut : talents à profusion, innovation en matière de produits et économie capable d’affronter toutes les tourmentes

Richard Florida dit qu'Ottawa arrive au premier rang des villes canadiennes quant aux trois « T » du développement économique : technologie, talent et tolérance

Ottawa profite de son statut de capitale nationale et elle est désormais reconnue mondialement en tant que centre d’innovation et d’avancées technologiques, et destination nationale pour le tourisme et les congrès. Pour la troisième année consécutive, le magazine MoneySense a classé Ottawa au premier rang des villes canadiennes en se basant sur un ensemble de facteurs représentatifs de la vie dans une ville moderne.

Bénéficiant d’un accès rapide et facile au marché américain et située à proximité des plus grandes villes canadiennes – Toronto et Montréal – Ottawa offre un avantage unique pour la croissance des entreprises. En 2012, elle a lancé une vaste initiative, Investir Ottawa, visant à attirer des investissements et de nouvelles entreprises et à conserver les entreprises actuelles en créant des grappes clés dans les secteurs axés sur le savoir, notamment : les sciences de la vie, sans fil/télécommunications, énergies vertes, sécurité et défense, optoélectronique, médias numériques, les productions de film et télévision. 

Ottawa peut compter sur la main-d’œuvre la plus scolarisée au Canada : 61 % des travailleurs sont titulaires d’un diplôme d’études postsecondaires. Seule la ville de San Jose, en Californie, dépasse Ottawa pour ce qui est de la concentration de scientifiques et d’ingénieurs en Amérique du Nord.

Quatre universités et quatre collèges assurent un afflux constant de travailleurs instruits dans la région d’Ottawa. Au total, 44 laboratoires de recherche nationaux et universitaires font d’Ottawa un chef de file en Amérique du Nord en matière de recherche et de développement. Ottawa a attiré des multinationales telles IBM, Alcatel-Lucent, Ericsson, Avaya et Huawei, lesquelles disposent toutes de campus imposants ou en voie d’être agrandis pour le développement de produits. 

Pourquoi Ottawa

En août 2011, Cisco a annoncé ses plans de croissance pour Ottawa : elle y doublera son effectif, qui passera à 400 employés. Cette annonce s’ajoute aux autres projets d’expansion récemment rendus publics par Ericsson, Huawei et Ciena. Ottawa est non seulement une ville où l’on trouve les meilleurs talents mais où, grâce au développement de produits, l’on concrétise les idées par des innovations emballantes à la hauteur des attentes mondiales. Par exemple, c’est à Ottawa que travaille l’équipe d’IBM responsable du logiciel décisionnel Cognos, qui est utilisé par plus de 23 000 sociétés et organisations. Et c’est à Ottawa que RIM développe les logiciels d’exploitation de sa tablette PlayBook et de son téléphone intelligent BlackBerry.

L’économie d’Ottawa a toujours su résister aux tourmentes. Grâce à sa combinaison d’emplois en haute technologie et au gouvernement, Ottawa affiche depuis 24 ans un taux de chômage parmi les plus stables et les plus bas de toutes les grandes villes canadiennes. Selon le Forum économique mondial, le Canada possède le système bancaire le plus sûr au monde, et le taux d’imposition fédéral et provincial combiné des entreprises est de 26 % au Canada ; il est inférieur de quelque 13 points à celui des Etats-Unis.

Selon une étude menée par le magazine Forbes en octobre 2011 et portant sur 134 pays, le Canada est le meilleur pays du monde ou faire des affaires.

Avantages sur le plan commercial

Ottawa devance toutes les autres villes canadiennes avec 26 % de la main-d’œuvre dans les secteurs axés sur le savoir tels que les sciences de la vie, les énergies vertes, sans fil/télécommunications, les médias numériques, la production télévisée et cinématographique, l’optoélectronique et la sécurité et la défense. À titre de capitale du G7, Ottawa regroupe plus de 130 ambassades et consulats qui aident les entreprises à accéder aux marchés d’outre-mer. En outre, bon nombre d’organismes fédéraux à Ottawa ont le mandat de venir en aide aux entreprises canadiennes. 

Le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international travaille de concert avec Invest Ottawa à l’accueil de missions commerciales étrangères et à l’organisation de missions canadiennes à l’étranger. Exportation et développement Canada aide les exportateurs à prendre de l’expansion. La Banque de développement du Canada offre du financement aux entreprises. Le Conseil national de recherche du Canada (CNRC) administre le Programme d’aide à la recherche industrielle,  principal programme canadien d’aide à l’innovation destiné aux petites et moyennes entreprises.

Ottawa est dotée d’une infrastructure de recherche dynamique et complète qui met l’accent sur la collaboration entre les gouvernements, les universités et les industries. La ville compte plus de 50 années d’expérience dans le soutien aux entreprises en démarrage ou issues d’un essaimage. Les installations du principal organisme gouvernemental de recherche du Canada, le CNRC, sont situées à Ottawa; le CNRC travaille étroitement avec le milieu des affaires de la ville. Grâce à cette masse critique d’installations de recherche, à sa main-d’œuvre très instruite et à l’accès qu’elle offre aux importants encouragements fiscaux en matière de R et D des gouvernements fédéral et provincial, Ottawa est réputée mondialement en tant que centre de recherche de pointe. 

« Alcatel-Lucent Ottawa est l’un des principaux lieux de développement de produits sans fil de notre entreprise et le campus d’Ottawa abrite diverses composantes clés de notre programme sans fil ng Connect. » — David Ritonja, vice-président, Division des produits ISAM en Amérique du Nord, Alcatel-Lucent, Ottawa Research and Innovation Centre

Plans pour l’avenir

Voici un aperçu des plans de développement économique pour Ottawa:

  • Financement d’événements culturels et sportifs de grande envergure qui apporteront des avantages considérables à l’économie locale
  • Soutien accru au secteurs axés sur le savoir tels que les sciences de la vie, les énergies vertes, sans fil/télécommunications, les médias numériques, la production télévisée et cinématographique, l’optoélectronique et la sécurité et la défense
  • Nouveau financement durable visant à favoriser l’esprit d’entreprise et le développement des entreprises
  • Nouveau centre de congrès de 180 millions de dollars au centre de la ville qui stimule le secteur des congrès
  • Construction d’un système léger sur rail à Ottawa d’une valeur de 2,1 milliards de dollars afin d’améliorer le transport en commun
  • Deux milliards de dollars afin d’améliorer l’infrastructures de l’eau à Ottawa

« Il est important de ne pas avoir peur et de rêver. » – Jim Watson, maire d’Ottawa  

Télécharger une version PDF de ce profil ici.

Calgary est le point central du Canada en matière d’énergie et une source exaltante, vivifiante et stimulante

Calgary, ville canadienne de l’énergie, est diversifiée et prospère, et se trouve dans les contreforts des magnifiques Rocheuses

Calgary dégage une énergie exaltante, vivifiante et stimulante pour ses habitants. Il s’agit d’une ville où les horizons sont aussi grands que les idées. Rien n’est gravé dans la pierre et tout est possible, notamment le terrain de jeux époustouflant que représentent les Rocheuses. Calgary est une force sur le plan économique et un catalyseur de pionniers. 

L’intense vitalité ambiante dans cette ville favorise l’attitude audacieuse et gagnante des entrepreneurs, des novateurs, des artistes et des athlètes. Le dynamisme et l’esprit de concurrence qui y règnent favorisent le commerce, la culture et le sport. Dans chaque projet, les Calgariens prennent des risques et sont visionnaires, et cela leur réussit. Ils ont un mode de vie actif et une vision d’ensemble, et les valeurs de l’Ouest sont profondément ancrées en eux. 

Une poignée de main a toujours une signification pour les Calgariens. Savoir qui vous êtes leur importe davantage que les personnes que vous connaissez ou l’endroit d’où vous venez. Calgary est une ville qui fait place au changement et aux initiateurs de changement. Elle appuie et soutient ses collectivités et ses habitants. Les possibilités y sont multiples – vous pouvez y lancer une entreprise, y commencer une nouvelle vie ou y partir à l’aventure.

Calgary est plus qu’une ville; c’est un mode de vie. En 2011, l’Economist Intelligence Unit a classé Calgary au cinquième rang des collectivités où il fait le mieux vivre à l’échelle internationale. Les Calgariens ont un mode de vie enviable : ils vivent dans l’une des villes canadiennes les plus intelligentes, cultivées et actives, et ils privilégient la famille et l’esprit communautaire. 

La proximité des Rocheuses incite les Calgariens à vivre une vie active et saine, et la ville est fière d’avoir l’un des réseaux de sentiers les plus étendus en Amérique du Nord.

Pourquoi Calgary

Calgary est une ville diversifiée et prospère dans les contreforts des Rocheuses. L’air pur, les grands espaces, les parcs, les sentiers, les montagnes et les rivières en forment le cadre. Avec un nombre de jours d’ensoleillement supérieur à ceux de toutes les autres grandes villes canadiennes et à moins d’une heure de route des majestueuses Rocheuses, il est facile de comprendre pourquoi les Calgariens ont un mode de vie actif et sain. 

Toutefois, Calgary a bien d’autres atouts que son emplacement géographique. Il s’agit d’une ville où, depuis des générations, de nombreuses personnes ont choisi de pourchasser leurs rêves, de commencer une nouvelle vie et ont trouvé leur place dans le monde. L’esprit dynamique et novateur qui règne à Calgary, sa main-d’œuvre hautement compétente et son environnement sain et sûr font sa renommée mondiale. 

Selon les prévisions économiques, jusqu’à 244 000 nouveaux emplois seront créés à Calgary au cours de la prochaine décennie. Les industries pétrolière, gazière et minière y comptent plus de 2 400 entreprises et de 63 000 employés. Calgary abrite la majorité des entreprises canadiennes de production pétrolière et gazière, d’exploitation de pipeline et de forage. Elle attire également un secteur technologique en croissance et accueille plus de trois millions de touristes chaque année. 

Avantages sur le plan commercial

Calgary favorise les affaires, qui y sont traitées selon le barème d’imposition le plus concurrentiel au Canada. Aucune taxe n’est appliquée aux ventes, ni aucun impôt sur les salaires ou sur les stocks. 

Le taux d’imposition du revenu des sociétés est de 10 % et le taux d’imposition marginal provincial sur le revenu personnel est également de 10 %, ce qui en fait le plus bas au Canada. Calgary est la ville qui a connu la plus rapide croissance au Canada au cours de la dernière décennie et elle a appris à satisfaire les entreprises en essor. 

L’Agence de développement économique de Calgary peut vous renseigner et vous indiquer des réseaux essentiels qui vous aideront à prendre vos décisions en matière d’emplacement et d’expansion.

Plans pour l’avenir

  • Expansion du système léger sur rail, qui coûtera plusieurs millions de dollars, d’ici décembre 2012
  • Construction d’un tunnel menant du centre-ville de Calgary à l’aéroport international de Calgary, d’ici mai 2014
  • Construction d’une nouvelle autoroute périphérique permettant aux véhicules de contourner la ville
  • Élaboration du plus important projet de développement au Canada, estimé à trois milliards de dollars, qui permettra la création de zones réservées à des bureaux, au secteur industriel et aux commerces de détail, sur un terrain de 1 100 acres
  • Construction, d’ici 2012, d’une grande tour de bureaux, la plus grande au Canada après celle de Toronto, qui offrira une superficie de 158 000 mètres carrés et qui marquera le début du réaménagement d’une grande section du centre-ville
  • Depuis août 2011, près de 200 projets, qui coûteront au moins cinq millions de dollars chacun, ont vu le jour ou ont été annoncés ou planifiés. Les coûts d’une demi-douzaine de ces projets sont estimés chacun à plus d’un milliard de dollars

Télécharger une version PDF de ce profil ici.

 

Calgary est le point central du Canada en matière d’énergie et une source exaltante, vivifiante et stimulante

Calgary, ville canadienne de l’énergie, est diversifiée et prospère, et se trouve dans les contreforts des magnifiques Rocheuses

Calgary dégage une énergie exaltante, vivifiante et stimulante pour ses habitants. Il s’agit d’une ville où les horizons sont aussi grands que les idées. Rien n’est gravé dans la pierre et tout est possible, notamment le terrain de jeux époustouflant que représentent les Rocheuses. Calgary est une force sur le plan économique et un catalyseur de pionniers. 

Read More